formats

La question de la semaine : Est-ce qu’on va pouvoir se payer le hadj cette saison ?

Publié le 25/03/2016, par dans Non classé.

Le coût du pèlerinage de la saison 1437 Hijri/2016 a été fixé à 49 millions de centimes (490 000 DA), incluant le prix du billet et l’argent de change estimé à 2500 RS, soit 600 euros», a publié l’Office national du pèlerinage et de la omra (ONPO) sur sa page Facebook.
En effet, les tarifs du hadj de cette année ont augmenté, sans explication, de 70 000 DA. En off, un cadre de l’Office du tourisme assure que cette hausse est due « à la chute de la valeur du dinar sur le marché international». A l’ONPO, un cadre précise : « L’an passé, un RS s’échangeait contre 24 DA. Cette année, contre presque 30 DA.

Le billet d’avion qui coûtait 100 000 DA l’an dernier est passé à 120 000 DA.» « A l’arrivée, témoigne Zouleikha qui doit envoyer sa grand-mère à La Mecque, on va devoir trouver 700 000 DA !» Cette hausse prive beaucoup de pèlerins du rituel religieux. Certains ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux en décidant de boycotter le hadj de cette année. L’Association algérienne de protection et orientation du consommateur (Apoce) propose une solution et parle de la possibilité de « réduire la durée du hadj pour baisser le coût». Objectif : alléger les difficultés matérielles et compatir avec les personnes âgées et les malades. « Au lieu de rester 31 jours, on limite la durée à 15 jours, donc les tarifs seront estimés à 320 000 DA et à 220 000 DA pour une semaine», affirme le président de l’Apoce, Mustapha Zebdi.

Il ajoute que si l’Office national du pèlerinage et de la omra établit trois versions du hadj (ceux qui veulent rester 31, 15 ou 7 jours), cela permettra aux pèlerins de choisir la version en fonction de leurs capacités matérielles et physiques. Une idée qui séduit le secrétaire général de la Coordination nationale des imams et le personnel des affaires religieuses et des wakfs, Djelloul Hadjimi. « Partir moins longtemps n’affectera pas la valeur religieuse du pèlerinage», assure-t-il. Finalement, la proposition de l’Apoce a été adoptée. Selon Mustapha Zebdi, « l’Onpo prévoit quatre voyages de moins de vingt jours pour la hadj de cette année. Seulement cette offre est réservée à des hommes d’affaires et des hauts placés, au lieu de sélectionner les démunies et les malades».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La question de la semaine : Est-ce qu’on va pouvoir se payer le hadj cette saison ?
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair