formats

«La loi de finances est une fuite en avant»

Publié le 15/12/2015, par dans Non classé.

La loi de finances 2016, présentée hier devant le Conseil de la nation, a été vertement critiquée par le Pôle des forces du changement, coordonné par Ali Benflis, président du parti Talaie El Houriat.
Après une réunion consacrée à l’analyse du contexte de cette loi, déjà votée par la Chambre basse du Parlement, le Pôle des forces du changement a dénoncé une « fuite en avant du pouvoir qui veut faire payer aux citoyens lambda le coût de la crise, en préservant sa clientèle économique et ses réseaux rentiers».

Pour ce regroupement d’une dizaine de formations politiques, qui ont soutenu activement la candidature de Ali Benflis à la présidentielle du 17 avril 2014, c’est un texte de loi « injuste» car il sanctionne le citoyen au pouvoir d’achat très faible. « Face à la grave crise économique qui frappe le pays, le pouvoir n’a pas trouvé mieux comme solution que de recourir, comme d’habitude, à la politique de la fuite en avant à travers un texte de loi injuste, un texte de loi qui fait porter au citoyen lambda les conséquences de la crise économique en augmentant les prix des denrées alimentaires au profit de la clientèle du système et ses réseaux rentiers», a affirmé dans un communiqué ce Pôle, qui milite pour une élection présidentielle anticipée afin de revenir à la légitimité des urnes.

Cette entité politique a aussi dénoncé énergiquement les abus commis au niveau de l’Assemblée populaire nationale pour faire passer ce texte de loi, jugé « antisocial et antinational», et relevé le changement dans le discours politique du pouvoir. Le Pôle rappelle que durant la campagne électorale pour la présidentielle de 2014, les représentants du pouvoir se targuaient du fait que l’Algérie était totalement épargnée par la crise économique qui secouait le monde occidental depuis plusieurs années.

Ces mêmes représentants ont, a encore souligné le Pôle des forces du changement dans son communiqué, distribué à tort et à travers des sommes colossales aux wilayas. « Où est passé cet argent ?» se demande ce bloc politique, selon lequel le pouvoir a démontré son incapacité à trouver des solutions efficaces à la crise économique qui secoue le pays depuis la chute drastique des recettes pétrolières. Pour le Pôle des forces du changement, cette incapacité à faire face à la situation est la conséquence d’une crise de système de gouvernance. Ce pôle estime que la solution passe impérativement par le règlement de la question de la vacance du pouvoir.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «La loi de finances est une fuite en avant»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair