formats

«La gestion de la CNR est à moderniser»

Publié le 04/07/2016, par dans Non classé.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a instruit, hier lors d’une visite d’inspection à la CNR, les responsables de cette institution de renforcer les moyens de communication et d’information au niveau local, en direction des retraités.
La Caisse nationale des retraites (CNR) est appelée à se rapprocher de ses retraités. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a instruit, hier lors d’une visite d’inspection à la CNR, les responsables de cette institution de renforcer les moyens de communication et d’information au niveau local en direction des retraités. M. El Ghazi a insisté sur le rôle des cellules d’accueil du citoyen et de l’écoute sociale au niveau de l’ensemble des agences de la CNR, visant à garantir un meilleur suivi des besoins de ses usagers, rapporte l’APS. Le ministre a également souligné la nécessité de moderniser les méthodes de gestion de la Caisse dans le but d’améliorer la qualité des prestations offertes aux assurés sociaux, tout en garantissant l’équilibre financier de la CNR.

L’intensification des démarches entrant dans le cadre du dispositif d’aide à domicile pour venir en aide à des catégories particulières de retraités et leurs familles, notamment celles nécessitant une prise en charge spécifique, à savoir les handicapés, les invalides et les dépendants, a été évoquée par M. Melouka, directeur de la CNR. Ce même responsable a précisé que « la mise en œuvre du plan directeur informatique constitue déjà un outil performant de gestion moderne, intégrant les différentes fonctions liées à la liquidation et au payement des prestations de retraites, précédemment exécutées soit manuellement, soit au niveau de plusieurs logiciels séparés».

Lors de la dernière tripartite (gouvernement-UGTA-patronat), le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait annoncé un nouveau projet de loi modifiant l’ordonnance 97-13 instituant le départ à la retraite sans condition d’âge. Selon M. Sellal, une commission sera mise sur pied pour élaborer ce projet de loi qui fixe l’âge de départ à la retraite à 60 ans « par souci d’équité et de préservation des capacités de la Caisse nationale de retraite». Quelques jours plus tard, M. Sellal a affirmé, lors de sa visite à Tiaret, que l’âge de départ à la retraite est de 60 ans, comme entériné lors de la dernière réunion de la tripartite, annonçant que cette disposition « peut être allégée» pour les métiers pénibles.

Les syndicats de plusieurs secteurs se sont réunis pour examiner la question de la retraite et ont appelé, selon le président de la Fédération nationale des travailleurs de l’éducation relevant du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap), Belamouri Laghaydh, à « tempérer les mesures relatives à la retraite, et ce, dans l’intérêt général». Pas sûr que les décisions des syndicats autonomes soient prises en compte en raison des risques qui pèsent sur la CNR… Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «La gestion de la CNR est à moderniser»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair