formats

La fédération des boulangers affiche son hostilité

Publié le 08/09/2016, par dans Non classé.

Contacté hier, pour solliciter son avis suite à l’annonce relative à la limitation du taux de sel dans la confection de la baguette de pain, Réda Arkoub, président de la Fédération des boulangers d’Oran, nous a d’abord manifesté son étonnement.
En effet, tout en avouant que sa fédération n’a pas eu vent de cette annonce du ministère du Commerce, et qu’aucune directive ne leur soit parvenue, M. Arkoub a montré d’emblée son hostilité quant à cette nouvelle mesure. « Comment voulez-vous qu’on limite davantage le taux de sel dans la confection d’une baguette de pain ? Notez que le pain qu’on confectionne n’est pas riche en sel. Pour 100 kg de farine, on met seulement un kilo de sel. Le pourcentage est donc seulement de 1%.

Comme vous pouvez le constater, cela ne fait pas beaucoup !» déclare-il, avant d’ajouter que le sel utilisé pour la fabrication du pain est non seulement iodé, mais il s’agit d’un sel spécialement fait pour la fabrication du pain. « On interdit qu’une boulangerie fasse du pain avec du sel acheté à droite ou à gauche, notre sel est analysé, et justement fait pour la confection du pain.» En revanche, se désole-t-il, ce sont d’autres problèmes auxquels font face, quotidiennement, les boulangers, sans qu’ils ne soient réellement pris en charge par les instances compétentes : le problème de main-d’œuvre d’abord, dû à un déficit en matière de formation, et enfin celui du prix de revient de la baguette, qui n’a pas changé depuis 1996.

A ce propos, le président de la Chambre de commerce d’Oran et de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, M. Mouad, a abondé en ce sens en nous déclarant qu’il a été décidé d’amoindrir la pesée de la baguette de pain, dont le grammage est actuellement de l’ordre de 250 g. « Après études, on s’est rendu compte que le prix d’une baguette de pain qui permettra au boulanger de rentrer dans ses frais est de 14 DA. Cependant, il a été décidé de maintenir le même prix et de baisser la pesée de la baguette.

Ça ne peut être qu’une bonne chose, car en ces temps de takachouf, cela incitera ainsi les consommateurs à n’acheter que la ration de pain qui leur est nécessaire, et ne pas procéder au gaspillage, comme on a coutume de le voir malheureusement.» Là encore, explique M. Mouad, cette décision n’est qu’au stade de projet, et elle sera officiellement concrétisée lors des prochaines semaines.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La fédération des boulangers affiche son hostilité
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair