formats

La fausse note du directeur de l’éducation

Publié le 20/04/2016, par dans Non classé.

La commémoration des événements du 20 Avril 1980, devant être célébrée aujourd’hui par certains établissements scolaires, a rencontré un obstacle de taille à travers un courrier de la direction de l’éducation de la wilaya de Bouira qui a chamboulé toutes leurs initiatives.
En effet, une note adressée par la direction de l’éducation a engagé les inspecteurs du cycle primaire, exerçant notamment dans les circonscriptions berbérophones, à programmer des journées d’étude pour l’ensemble de leurs enseignants pour les journées de mardi et mercredi. Pourtant, bon nombre de ces établissements ont entrepris l’organisation des festivités du Printemps berbère. Une consigne ministérielle a exhorté les établissements primaires à fêter Youm el ilm le 16 avril, à partir du 13 du mois sur une période d’une semaine entière.

Cette note de la direction de l’éducation ressemble donc à une opération de dernière minute pour casser l’élan d’un éventuel militantisme pour la cause berbère. « Il est clair que notre direction a envoyé cette note à ses inspecteurs pour nous empêcher de célébrer le 20 Avril. Il n’a jamais été question d’une journée d’étude englobant l’ensemble des enseignants, et pour les deux journées du mardi et de mercredi.

C’est inacceptable et perfide de la part de ces responsables de casser la volonté des enseignants et aussi des élèves à aller de l’avant sans oublier le passé», ont dénoncé des enseignants, en soulignant que la célébration du Printemps berbère fait partie de notre identité algérienne « et personne n’a le droit de nous empêcher de nous remémorer les événements».

Ainsi, si les doutes de ces enseignants se confirment sur une tentative de museler des établissements primaires pour les empêcher de célébrer le 20 Avril, les promesses de la ministre de l’Education nationale pour la généralisation de tamazight et celles du gouvernement pour l’officialisation de la langue berbère ne sont que des mirages pour faire oublier le vrai combat et les valeurs que tout Algérien doit cultiver. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La fausse note du directeur de l’éducation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair