formats

La chanteuse espagnole Maria Sabater présente le concert « Mas Que Boléros » à Alger

Publié le 28/04/2019, par dans Non classé.
La chanteuse espagnole Maria Sabater présente le concert

ALGER- « Mas Que Boléros », un concert de musique à textes espagnols, animé samedi soir à Alger, par Maria Sabater, soutenue par Pepe Bornay à la guitare et Juan Francisco Cayuelas à la flûte, devant un public relativement nombreux.

Accueilli à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth (Oref), le spectacle, organisé dans le cadre de la première semaine de la langue espagnole en Algérie (23-28 avril) a embarqué l’assistance, près de 80 mn durant, dans une randonnée onirique, à travers une vingtaine de pièces entre anciennes et nouvelles, aux cadences ternaires du Boléro.

D’entrée déjà, Juan Francisco Cayuelas a donné le ton de la soirée, interprétant à la flûte, un petit extrait de « Concierto de Aranjuez », créé en 1939 par le compositeur espagnol Joaqu?n Rodrigo, avant d’accueillir Maria Sabater et son guitariste Pepe Bornay qui ont mené dans une parfaite complicité l’ensemble de la soirée.

Dans des atmosphères solennelles, le public a pu apprécier les pièces, « Bésame mucho », « Gracias a la vida », « Pequenas cosas », « Historia de un amor », « Vida loca », « Como la cigara », « La mentira », « Volver » et « Concion de las simples cosas », en plus d’autres chansons exprimant « le désir inachevé ou la mélancolie ».

Maria Sabater, s’adressant au public en Espagnol, présentait chacune des pièces aux contenus différents, plaidant entre autre pour, l’amour, la vie,la mère, le voyage, la femme, le pays, ou encore la liberté, pour inviter ensuite les spectateurs à chanter avec elle, ou battre la mesure en tapant des mains, dans une ambiance conviviale.

Les mélodies au ton apaisé sur les cadences lentes de la bossa nova et du tcha tcha tcha, ont mis en valeur la voix présente et étoffée de la cantatrice soprano, qui, se mêlant à la maîtrise et la virtuosité technique de son guitariste, a permis au public d’assister à une prestation de haute facture, dans un voyage empreint de nostalgie et de souvenirs.

A la guitare également, Maria Sabater a entonné les chansons, « Teresa », »Gracias madre » et « La Gitana », avant le retour de Pepe Bornay qui a reprisson instrument pour accompagner la chanteuse dans, « Pieusa en mi », « Sabor,sabor », Méditerranéo », « Guantanamera » et « Me importas tu », rendue par le duo, après avoir été rappelé par les applaudissements de l’assistance.

Genre musical d’origine cubaine, le boléro est apparu au XIXe siècle dans la Province d’Orientes (Cuba), puis au Mexique, avant de se répandre dans toute l’Amérique latine et s’enrichir des influences de la variété américaine.

Les pièces, « Troublant Boléro », composée en 1937 par le grand guitariste Django Reinhardt, « Bésame mucho », créée en 1941 par le pianiste mexicain Consuelo Velasquez et « Historia de un amor », écrite en 1955 par l’auteur panaméen Carlos Eleta Almar?n, comptent parmi les plus célèbres boléros au monde.

Selon le programme de la première semaine de la langue espagnole en Algérie, des visites guidées sur les traces du célèbre romancier, poète et dramaturge espagnol Miguel de Cervantès, qui a séjourné à Alger entre 1575 et 1580, ont été organisées, ainsi que des conférences, à l’institut Cervantès, aux thèmes différents, notamment autour de l’Espagnol, comme langue globale pour des « objectifs globaux ».

Cet évènement est organisé par l’ambassade d’Espagne et les ambassades latino-américaine accréditées en Algérie, d’Argentine, du Chili, la Colombie, le Mexique, le Pérou et le Venezuela ainsi que l’institut Cervantès d’Alger, se fixant pour objectif de « faire connaître le potentiel de la langue espagnole dans les domaines de la coopération et du développement, des affaires et de la culture ».

L’Espagnol est la langue officielle de 21 pays et de nombreuses organisations internationales. Parlée par plus de 577 millions de personnes dans le monde, l’Espagnol est ainsi, la « deuxième langue native utilisée » et la « troisième langue étrangère la plus étudiée », enregistrant depuis 1996, une progression constante dans la production scientifique mondiale.

Le concert « Mas Que Boléros » de Maria Sabater et Pepe Bornay a été organisé par l’Institut Cervantès d’Alger, en collaboration avec le ministère de la Culture et « Casa Méditerranéo », institution espagnole, visant à favoriser les relations entre les pays du bassin méditerranéen.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La chanteuse espagnole Maria Sabater présente le concert « Mas Que Boléros » à Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair