formats

La campagne se poursuivra au-delà des vacances scolaires

Publié le 12/03/2017, par dans Non classé.

La polémique sur la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole en milieu scolaire semble s’estomper, bien que les parents d’élèves l’appréhendent toujours.
Les équipes de vaccination poursuivront l’opération au-delà du 15 mars, date du début des vacances scolaires, a-t-on appris. La campagne reprendra à la rentrée, soit au début du mois d’avril prochain, a annoncé, hier, la directrice chargée de la vaccination au ministère de la Santé, le Dr Benbernou, sur les ondes de la Chaîne 3 dans l’émission de santé « Stéthoscope». Elle a rappelé que cette campagne n’est pas exclusive à l’Algérie : « Elle a été effectuée à travers tous les pays qui n’ont pas encore éradiqué la rougeole et la rubéole.

Elle répond aux recommandations de l’organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre d’une stratégie d’éradication de ces deux maladies d’ici à 2020, élaborée depuis 2014. Dans le cadre du programme national d’éradication de la rougeole et de la rubéole, le ministère de la Santé a, conformément aux recommandations de l’Oms et du comité d’experts de la vaccination, engagé deux actions stratégiques complémentaires dont cette campagne de vaccination et l’introduction du vaccin combiné rougeole-oreillons-rubéole (ROR) dans le nouveau calendrier vaccinal à partir du 24 mars prochain pour les nourrissons âgés de 11 mois», a-elle expliqué en précisant que la campagne est la première étape qui permettra de nettoyer les réservoirs de virus afin « d’assurer une meilleure protection de nos enfants et nos filles qui seront des futures mamans», a-t-elle ajouté.

Et de réitérer : « Le vaccin en question qui se présente sous forme de multidoses est sûr et efficace. Fabriqué par un important laboratoire d’un grand pays qui fournit tous les pays du monde, ce vaccin est conservé dans de bonnes conditions au niveau de l’Institut Pasteur d’Algérie avec une date de péremption encore valide.» Par ailleurs, dans un communiqué signé conjointement, jeudi, par les syndicats des médecins, dont le Syndicat national des spécialistes de santé (SNPSP), le Syndicat des médecins généralistes, le syndicat des enseignants-chercheurs hospitalo-universitaires (Snechu) et le Conseil de l’ordre des médecins, il est rappelé la nécessité de faire vacciner l’ensemble des enfants concernés par la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole en milieu scolaire, tout en rassurant les parents d’élèves quant à l’efficacité des vaccins utilisés. « Nous rassurons nos compatriotes quant à l’innocuité et l’efficacité des vaccins utilisés et de l’immunité conférée, et par voie de conséquence de la nécessité de faire vacciner l’ensemble de nos enfants concernés par cette campagne nationale», indique le communiqué.

Un appel est donc lancé aux parents d’élèves, aux médecins et professionnels de santé, ainsi qu’aux médias pour se mobiliser en faveur de la réussite de la campagne nationale de vaccination. « Nous appelons nos adhérents à faire leur devoir de protection de la santé des citoyens face à des maladies mortelles et invalidantes», a tenu à souligner le Dr Yousfi, président du SNPSP, tout en rappelant l’efficacité et l’innocuité du vaccin. Il appelle les parents et les praticiens à adhérer à cette campagne de vaccination « sans aucune crainte pour protéger nos enfants. Il faut que la manipulation entretenue par des parties internes et externes aux deux secteurs en interférant dans un dossier purement médical et technique par leurs agissements et déclarations au détriment de la santé des enfants cesse. La vaccination a montré ses preuves avec l’éradication de la polio, de la variole et d’autres maladies». La vaccination est un acquis universel qu’il faut préserver. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La campagne se poursuivra au-delà des vacances scolaires
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair