formats

La briqueterie de Tidjellabine table sur l’exportation à l’horizon 2018

Publié le 19/12/2016, par dans Non classé.

La briqueterie de Tidjellabine voit grand. Inaugurée hier en présence du wali de Boumerdès et des responsables du partenaire allemand, Lingl, cette usine flambant neuve est équipée de machines de haute technologie.
L’ambition de ses responsables ne se limite pas à satisfaire les besoins du marché national en briques, mais également à exporter certains de leurs produits à l’horizon 2018. Et ce ne sont pas les moyens qui manquent. Implantée sur une assiette qui s’étend sur 3 hectares, cette Sarl a acquis juste à côté un terrain de 20 ha pour étendre ses activités et diversifier sa gamme de production. Autre avantage, cette unité dont le coût de réalisation avoisine les 3 milliards de dinars, s’approvisionne en matière première depuis une carrière d’argile se trouvant à 2 kilomètres plus loin. « Les objectifs tracés pour la première phase sont atteints. Aujourd’hui, nous fabriquons en moyenne 280 000 tonnes de briques par an.

La seconde phase du développement de l’entreprise consiste à diversifier nos produits et nous lancer dans la fabrication de tuiles, de pavés, de peinture du bâtiment et automobile… pour réduire les importations et répondre aux besoins des usines de montage de véhicules déjà installées en Algérie ou qui le seront incessamment», confie Hamid Yacef, le gérant de cette société qui est entrée en activité en août dernier.

Malgré les difficultés et les entraves d’ordre bureaucratique, ce jeune manager ne désespère pas de voir la capacité de production doubler d’ici 2019. « Le wali s’est engagé à lever tous les obstacles pour concrétiser nos projets. Dans deux ans, nous allons atteindre les 560 000 briques/an», a-t-il annoncé. S’agissant des moyens humains, M. Yacef précise que l’entreprise va créer 1070 postes d’emploi après la concrétisation de ses nouveaux investissements. « Le recrutement est accordé en priorité aux nouveaux diplômés universitaires.

Et on n’exige pas d’eux de l’expérience pour les embaucher», a-t-il souligné. Selon lui, la formation du personnel est assurée par le partenaire allemand, Lingl, leader européen de la machinerie industrielle. Présent aux quatre coins du monde, cette firme a réalisé de nombreuses briqueteries à travers le pays, dont celles de Bordj Bou Arréridj et El Tarf. L’extension des activités de l’unité de Tidjellabine permettra sans aucun doute de réduire la pression sur la demande en produits plats à l’échelle nationale, voire régionale.

De par les qualités intrinsèques de cette unités, les produits en argile répondent aux standards internationaux, contribuent à réduire la consommation d’énergie et assurent une isolation thermique des foyers. La réussite de cette usine doit servir d’exemple pour les pseudo-investisseurs qui tardent à lancer leurs projets et honorer les engagements vis-à-vis de l’Etat qui leur a octroyé de vastes terrains dans les zones d’activité et de dépôts de la région. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La briqueterie de Tidjellabine table sur l’exportation à l’horizon 2018
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair