formats

LA 26è édition de FESPACO ouvre ses portes avec une participation algérienne

Publié le 23/02/2019, par dans Non classé.
LA 26è édition de FESPACO ouvre ses portes avec une participation algérienne

OUAGADOUGOU- La 26ème édition du Festival panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) débute, samedi, dans la capitale burkinabaise Ouagadougou, avec comme participants, l’Algérie qui y prend part avec le film de long métrage  » Ila Akhir Ezzaman ( Jusqu’à la fin des temps), de Yasmine Chouikh, ont annoncé, les organisateurs de cette manifestation culturelle.

Réalisé par Yasmine Chouikh, le film sera en lice pour remporter le prix « L’Etalon d’or de Yennenga », dans la catégorie long métrage- compétition officielle du festival, avec 19 autres œuvres cinématographiques en provenance de 16 pays, dont l’œuvre intitulée » Rafiki » du kenyan Wanuri KAHUI, l’œuvre  » Kama » de l’Egyptien Khaled YOUSSEF, le film  » Fatwa » du réalisateur tunisien Mahmoud BEN MAHMOUD,  » Keteke » du réalisateur ghanéen Peter SEDUFIA, ainsi que le film  » HAKILITAN » du Burkinabé Issakia KONATE.

Sorti en 2017, « Jusqu’à la fin des temps », premier long métrage de Chouikh, aborde, durant 94 minutes, l’histoire de « Ali », un fossoyeur septuagénaire tombé amoureux de Djoher, une veuve sexagénaire qui prépare, de son vivant, ses funérailles.

Ce film long métrage a raflé plusieurs prix, dont le « Annab d’Or » au 3eme Festival d’Annaba du Film méditerranéen, le  » Khindjar d’or » Grand prix au 10eme Festival international de Mascate, ainsi que le « Whir d’or », Grand prix du 11eme Festival international d’Oran du film arabe (FIOFA).

La 26éme édition de FESPACO, dont les activités s’étaleront jusqu’au 2 mars prochain, célèbre le 50eme anniversaire de la création du festival (1969-2019), sous le slogan,  » Mémoires et avenir des cinémas africains » et accueillera, comme invité d’honneur, le Rwanda.

La 25eme édition dudit festival, rappelle-t-on, a vu la distinction de deux œuvres cinématographiques algériennes, « Le Puits » de Lotfi Bouchouchi et « Bons baisers de Moruroa » de Larbi Benchiha.

Selon les organisateurs de ce rendez-vous biennal, le FESPACO vise à contribuer à la promotion du cinéma africain, à travers les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé LA 26è édition de FESPACO ouvre ses portes avec une participation algérienne
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair