formats

Journée d’enfer à Oued Aïssi

Publié le 28/06/2017, par dans Non classé.

La journée d’hier a été la plus éprouvante pour les centaines de personnes ayant emprunté la RN12 reliant la ville de Tizi Ouzou à Azazga et qui a été bloquée depuis le début de la matinée à Sikh Oumeddour (Oued Aïssi), à 7 kilomètres du chef-lieu de wilaya.
Là, des citoyens ont manifesté leur colère contre l’absence d’eau potable dans leurs robinets. Selon eux, cette pénurie dure depuis plusieurs jours. « Nous avons passé le mois de Ramadhan dans des conditions difficiles. Nous n’avons vu aucune goutte d’eau dans nos robinets depuis longtemps. C’est vraiment intenable. Nous avons interpellé les responsables concernés, en vain. C’est pour cela que nous n’avons trouvé que l’action sur le terrain pour nous faire entendre.

On déplore malheureusement les désagréments causés par notre action aux citoyens», clame l’un des manifestants qui ont obstrué la voie publique à l’aide de barricades de fortune et de pneus enflammés. Devant cette situation, nombreux sont les citoyens qui ont préféré descendre des bus immobilisés sur les lieux pendant plus de deux heures pour continuer, à pied, vers la ville de Tizi Ouzou, sur une distance de plus de sept kilomètres. « C’est toujours le citoyen lambda qui est pénalisé dans ce bled.

Celui qui veut revendiquer quelque chose doit fermer la route. Vraiment, on en a ras-le-bol de ces pratiques qui reviennent souvent. Ce qui ont bloqué la route doivent faire subir cela aux responsables qui ont failli à leur mission», s’est emporté un automobiliste qui a dû faire un détour du côté de Talla Athmane pour arriver à Tizi Ouzou.

Notre interlocuteur nous a expliqué que des enfants, des malades et même des femmes enceintes ont été bloqués pendant des heures sur la route et sous une chaleur caniculaire. « C’est inacceptable. On n’est pas contre les manifestants, car ils revendiquent leurs droits. C’est légitime. Mais on ne revendique pas nos droits tout en pénalisant les autres. C’en est trop même», nous a-t-il confié.

La route a été rouverte vers 13h, après l’arrivée des éléments de la gendarmerie. Par ailleurs, notons que la RN12 a souvent été le théâtre de manifestations de rue. D’ailleurs, il y a quelques semaines, ce sont les habitants de Chamlal qui se sont soulevés pour réclamer, via une action de rue, des postes d’emploi et des logements sociaux. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Journée d’enfer à Oued Aïssi
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair