formats

Intenses préparatifs pour le dernier hommage

Publié le 27/12/2015, par dans Non classé.

Des comités d’organisation sont mis en place à l’initiative des villageois pour notamment faciliter l’accès des foules attendues à Aïn El Hammam, lieu de l’enterrement. Les sections locales du FFS, les élus et le mouvement associatif sont mis à contribution pour réussir des « funérailles populaires» à la hauteur du grand leader.
Les préparatifs des funérailles du révolutionnaire et fondateur du FFS, Hocine Aït Ahmed, décédé mercredi dernier, se déroulent dans un climat caractérisé par une grande mobilisation en Kabylie. La population compte ainsi réserver au défunt des obsèques grandioses et historiques. D’ailleurs, à Ath Ahmed, commune d’Aït Yahia (Aïn El Hammam), à 45 kilomètres de Tizi Ouzou, les villageois continuent d’accueillir les citoyens qui affluent vers le mausolée de Cheikh Mohand Oulhocine pour présenter leurs condoléances aux membres la famille de Si El Hocine.

Solidarité villageoise

Un habitant du village en question, joint au téléphone hier en fin d’après-midi, nous a expliqué qu’un comité d’organisation des obsèques de l’ancien président du vieux parti de l’opposition a été mis en place pour justement entamer toutes les tâches inhérentes à cet événement. « Nous avons installé un comité de préparation afin d’organiser l’enterrement de Dda L’Hocine.

Nous sommes en train de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter au village d’être inaccessible le jour des funérailles. Nous avons pensé à réserver des lieux de stationnement à l’entrée du village et mettre à la disposition des citoyens des bus qui assureront des navettes», nous a expliqué un autre villageois qui nous a relaté un peu l’ambiance des préparatifs qui se poursuivent dans la communion et la solidarité des habitants de plusieurs bourgades de la commune d’Aït Yahia.

Notre interlocuteur nous a fait savoir aussi que la dépouille du défunt sera exposée, vendredi, avant sa mise en terre, dans un stade afin de contenir le flux de citoyens qui va déferler sur les ruelles étroites d’Ath Ahmed pour rendre un ultime hommage au chef historique disparu. « Des dizaines de milliers de personnes sont attendues pour accompagner ce symbole à sa dernière demeure. On parle même de la venue du Premier ministre Abdelmalek Sellal.

Donc, il faut tout préparer afin qu’on ne soit pas débordé le jour des obsèques. C’est un devoir pour nous de rendre un hommage historique à Si L’Hocine qui a souhaité, de son vivant, être enterré dans son village. Il faut être à la hauteur de lui organiser des funérailles populaires nationales car il était un grand homme de conviction qui a combattu toute sa vie pour une Algérie libre. Il va être inhumé dans la dignité près des siens», nous-a-t-il ajouté. Du côté du FFS, c’est aussi le branle-bas de combat pour la préparation de l’enterrement du père fondateur du parti.

La fédération de Tizi Ouzou, un point de convergence

Les structures communales du vieux parti de l’opposition sont ainsi mobilisées pour orienter les gens et les informer du déroulement des obsèques du regretté. Des registres sont mis à la disposition de tous ceux qui veulent présenter leurs condoléances à la famille de Hocine Aït Ahmed. Au siège du FFS, au centre-ville de Tizi Ouzou, les lieux ne désemplissent pas ; des représentants de partis politiques, d’associations, de syndicats, des personnalités locales, des membres de la coordination des zaouias de la Kabylie ainsi que des anonymes, tous convergent vers ce lieu. Nous avons également trouvé des anciens militants de 1963 qui livraient des témoignages émouvants sur la vie et le parcours de Si L’Hocine. Lounis Mehala, ancien maire FFS à Timizart, nous a fait revisiter la vie du défunt qu’il considère comme une légende.

« Aït Ahmed est une personnalité de dimension internationale. C’est un géant qui a beaucoup travaillé pour la décolonisation des pays du tiers-monde. C’est un illustre homme que j’ai eu la chance et l’honneur de côtoyer», nous a-t-il raconté. Ali Tiffour, un autre ancien militant, estime que la mort d’Aït Ahmed a endeuillé toute l’Algérie car, a-t-il-ajouté, « il s’agit du décès de l’un des grands hommes qui ont organisé la Révolution et milité pour l’instauration d’un Etat de droit, de la démocratie et de la justice sociale dans notre pays. Il faut perpétuer son combat.»

Youcef Sahli, membre du conseil national du FFS, nous a expliqué, de son côté, que les préparatifs de l’enterrement de Si El Hocine enregistrent l’adhésion massive des comités de villages, du mouvement associatif et des élus locaux. « La section communale d’Aït Yahia et celle de Aïn El Hammam sont sur place pour préparer les lieux avec les membres du comité du village d’Ath Ahmed.

Nous avons mis sur pied des commissions au niveau de la fédération qui se chargeront, entre autres, de la logistique, du transport et de la communication», nous a-t-il confié tout en précisant que les moyens de transport pour acheminer les citoyens vers le lieu de l’enterrement seront assurés par les structures communales du parti en coordination avec la fédération.

« Les gens qui vont venir des autres wilayas seront accueillis par les organisateurs à Tizi Ouzou pour être transportés, via les moyens qu’on va mettre à leur disposition, vers le village. Nous avons mobilisé tous nos cadres, élus et militants pour assurer à notre chef historique de grandioses funérailles populaires nationales», nous a ajouté M. Sahli. Par ailleurs, notons que même en dehors du chef-lieu de wilaya,
les préparatifs de l’événement vont bon train, notamment à Tigzirt, Azazga, Larbaâ Nath Irathen et Beni Douala. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Intenses préparatifs pour le dernier hommage
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair