formats

Indignation et solidarité avec l’artiste

Publié le 16/01/2016, par dans Non classé.

Il s’appelle Mohamed Dadah et est plus connu comme Moh Vita Boy. Il est jeune et tous les habitués de la place Maurice Audin ont du apprécier ces moments de gaîté et de musique qu’il y répand avec sa guitare.
Jeudi, en début d’après-midi, des policiers dépendant de la sûreté de wilaya d’Alger ont procédé à son interpellation, sans motif apparent. Il a été relâché dans la même journée. Selon des témoignages, L’unique explication avancée par les policiers est qu’ils avaient reçu l’ordre d’embarquer ce jeune artiste. Quelques minutes après, son arrestation était rapportée sur les réseaux sociaux, suscitant une vague d’indignation qui n’a cessé d’enfler depuis.

En plus de la condamnation de l’acte, des témoignages de solidarité ont ainsi fleuri sur la Toile. Des artistes ne se sont pas contentés de l’indignation virtuelle mais ont décidé d’organiser des actions de solidarité à travers le pays. Le jeune artiste, contacté hier, affirme que ses déboires avec la police ont commencé il y a près de trois mois. « C’est la troisième fois qu’on m’embarque injustement. A chaque fois, je suis soumis à des interrogatoires et des établissements de P.. On m’intime l’ordre de ne plus jouer place Audin au risque de me retrouver en prison», rapporte-il.

Selon lui, les faits qui lui sont reprochés sont de pratiquer la mendicité et d’occuper illégalement la voie publique. Une source à la sûreté de wilaya d’Alger nous a confirmé que le motif de l’interpellation a lien avec cette histoire de mendicité que le jeune musicien pratiquerait sous le couvert de l’animation artistique. Les informations en notre possession attestent pourtant que le jeune musicien, membre d’un groupe amateur, n’a rien d’un mendiant.

En tout cas, pas plus que ne le sont les nombreux musiciens de rue qui égayent de nombreuses villes et capitales du monde. Un argument que les internautes ont vu venir et qu’ils ont rejeté par anticipation. De nombreuses réactions, sur les réseaux sociaux notamment, s’indignent ainsi contre le fait que l’on ferme les yeux sur nombreuses infractions manifestes à la loi, dont le « racket» opéré par les fameux « parkingueurs» sur les automobilistes et qu’on trouve le moyen d’embarquer un jeune musicien qui ne fait que mettre un peu d’animation dans l’une des rues les plus fréquentées de la capitale.

Le jeune musicien, tel qu’il nous l’a annoncé hier, fort désormais de la vague de soutien dont il bénéficie, reprendra dès aujourd’hui le chemin de la place Audin pour jouer de sa guitare. « Je chante pour mon propre plaisir et celui de ceux qui m’écoutent. J’ai le droit de pratiquer ma liberté et je me défendrai jusqu’au bout», conclut-il Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Indignation et solidarité avec l’artiste
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair