formats

Imposante marche à Tigzirt

Publié le 31/01/2018, par dans Non classé.

Cette manifestation a été organisée, selon ses initiateurs, après le décès d’un jeune suite au manque de moyens à l’EPH de la ville.
Des centaines de citoyens ont battu le pavé, hier, à travers les principales artères de la ville côtière de Tigzirt, à 40 kilomètres au nord de Tizi Ouzou, pour exiger l’amélioration des conditions de prise en charge des malades au sein des structures sanitaires de la daïra. La procession s’est ainsi ébranlée, vers 13h, de l’arrêt des transporteurs de voyageurs desservant la commune d’Iflissen, à la sortie est de l’antique Iomnium.

Elle s’est ensuite dirigée, dans un climat pacifique, vers la polyclinique pour remettre une plate-forme de revendications au responsable de cet établissement. Il en est de même pour l’EPH Ighilahriz, où les manifestants ont marqué une halte pour déposer leur missive à la direction de l’hôpital, et ce, avant de continuer jusqu’au siège de la daïra où une délégation a été désignée pour faire part des doléances des marcheurs au chef de daïra.

Notons, en outre, que la marche a regroupé des citoyens des différentes communes du flanc nord de la wilaya de Tizi Ouzou comme Iflissen, Tigzirt, Mizrana, Boudjima, Makouda et Ouaguenoun. Des élus locaux ont pris part à cette imposante manifestation initiée par les habitants d’Ihaddadene, dans la commune d’Iflissen, à laquelle se sont joints plusieurs comités de villages.

Les marcheurs, qui ont brandi des banderoles et pancartes sur lesquelles on pouvait lire des slogans appelant à l’amélioration des conditions de prise en charge au niveau des structures de santé, se sont ensuite dispersés dans le calme. « Nous devons rester toujours mobilisés pour le suivi de nos actions jusqu’à la satisfaction de notre plateforme de revendications», a martelé Idir Bouzid, l’un des membres du comité d’organisation de cette marche.

Par ailleurs, notons que, selon la déclaration rendue publique par les marcheurs, leur action fait suite « aux pratiques de négligence dans les structures de santé et qui demeurent malheureusement les causes de la perte de vies humaines. Nous interpellons les responsables concernés à répondre favorablement à nos revendications.

Nous demandons à l’Etat de doter l’EPH de Tigzirt de scanner, d’appareils d’échographie et d’ambulances, entre autres», lit-on dans le même document, qui rappelle le décès « pour négligence médicale» du jeune Yazid Iferki, le 5 décembre dernier. Les citoyens d’Ihaddadene avaient, pour rappel, observé, quelques jours après la mort de Yazid, un sit-in devant l’EPH de Tigzirt pour exprimer leur colère et dénoncer également « le manque de personnel spécialisé dans l’appareillage médical dont souffre le même établissement».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Imposante marche à Tigzirt
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair