formats

Importante saignée de sidérurgistes

Publié le 17/01/2017, par dans Non classé.

Le complexe sidérurgique d’El Hadjar se vide. Les travailleurs se bousculent pour partir en profitant des dispositions de la retraite anticipée ou proportionnelle.
Selon une source proche de la direction des ressources humaines de l’usine d’El Hadjar : « Une moyenne de 350 départs de sidérurgistes, tous statuts confondus, par année est enregistrée au niveau du complexe depuis 5 ans.» Cette saignée représente, estime la même source, une énorme perte pour l’industrie sidérurgique, notamment sur le capital expérience détenu par les partants.

L’arrêt, depuis plus d’un an, du haut fourneau qui a stoppé la production au niveau du complexe sidérurgique a aggravé la situation puisque en 2016, ils sont plus de 400 qui ont opté pour la même décision. « Nous avons déposé en septembre 2016 un dossier concernant la retraite proportionnelle des travailleurs activant dans le complexe d’El Hadjar auprès de la centrale syndicale UGTA et de la fédération de la métallurgie, mécanique et électromécanique.

Ils sont quelque 400 sidérurgistes sur les 4500 que compte l’usine à avoir manifesté leur intérêt pour cette option», confirme le syndicat de l’entreprise. Elaboré par une commission composée du syndicat, du comité de participation et de la médecine du travail, ce dossier de 58 pages plaide pour le statut de « métiers pénibles» pour les sidérurgistes. Pour étayer cette proposition, ils ont illustré ce dossier par des exemples et des cas de maladies professionnelles depuis les années 1980 jusqu’à nos jours. « Cette perte sera ressentie au moment de l’éventuelle reprise d’activité de l’usine dont le ministre de l’Industrie a promis une production de plus de 2 millions de tonnes d’acier liquide», prévient la même source. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Importante saignée de sidérurgistes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair