formats

«Il y a eu une manœuvre démagogique»

Publié le 24/12/2017, par dans Non classé.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a repris la main à propos de tamazight pour tenter de déminer un terrain pour le moins sensible.
Hier à Alger, il a dit profiter de son échange avec la presse pour s’exprimer au sujet de tamazight. Ce qui s’est produit est une « manœuvre démagogique» visant à semer l’anarchie au niveau d’une région bien connue du pays. « Je saisis cette occasion pour m’exprimer sur ce qui se dit au sujet de tamazight.

Nous avons vécu une manœuvre démagogique, pour ne pas dire plus, au niveau du Parlement», a déclaré M. Ouyahia à la presse en marge des travaux de la réunion tripartite qui l’a regroupé avec les partenaires sociaux de son gouvernement. Dans une tentative de calmer les esprits, le Premier ministre a assuré que la langue amazighe « est consacrée par la Constitution et elle est enseignée dans 38 wilayas du pays». Mieux, selon Ahmed Ouyahia, « elle est aussi enseignée dans sept universités (LMD), en plus de dix centres de recherche universitaire qui lui sont consacrés».

Au niveau des cycles d’enseignement moyen et secondaire, tamazight a sa place tout comme les autres disciplines, tant dans la pédagogie que dans les épreuves du BEM et du baccalauréat, souligne M. Ou-yahia. « Ceux qui prétendent que l’Etat a oublié tamazight sont en train de mentir au peuple. Ils veulent semer l’anarchie et emprunter d’autres chemins pour allumer un brasier en manipulant les habitants des wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa», juge-t-il. Et d’ajouter : « Ce sont là les informations que nous voulons transmettre à l’opinion publique pour qu’elle soit éclairée sur cette question.»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Il y a eu une manœuvre démagogique»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair