formats

«Il y a des éléments nouveaux dans l’affaire de l’assassinat de Matoub»  

Publié le 21/06/2018, par dans Non classé.

Le dossier de l’assassinat de mon frère Lounès est toujours en suspens depuis 2011», a déclaré, d’emblée, hier, Malika Matoub, lors d’une conférence de presse animée à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.
La sœur du Rebelle a souligné, en outre, que le procès de Chenoui et Medjnoune, qui s’est tenu, pour rappel, en 2011, n’était pas celui des assassins de Matoub Lounès. « Le dossier de l’affaire de l’assassinat de Lounès n’a pas été ouvert jusqu’à maintenant. Si non, comment expliquer que la cinquantaine de personnes, dont les noms figurent dans une liste remise à la justice, ne sont pas entendues par le juge.

Le travail de l’instruction n’a pas encore été fait. Nous avons désigné des experts étrangers qui ont fait l’investigation. S’il y a ouverture du dossier, nous allons remettre les conclusions de l’investigation à la justice», a martelé la conférencière qui ajoute qu’il y a des éléments nouveaux qui doivent être exploités par la justice. Il s’agit, selon elle, de la dernière sortie médiatique du chanteur Zedek Mouloud. « Il y a du nouveau avec ce qu’a déclaré Zedek Mouloud, qui peut constituer un élément important dans l’enquête car, il s’agit d’un artiste de la région et quelqu’un de fiable qui a sa place chez nous.

Ce qu’il a dit, 20 ans après la mort de Lounès, nous interpelle. C’est pour cela, d’ailleurs, que nous avons saisi le procureur de la République pour lui demander l’ouverture du dossier», a-t-elle précisé tout en estimant que la déclaration de Zedek Mouloud est « assez intrigante». « Nous voulons que la justice se penche sur cet élément, car le témoignage d’une personne qui arrive sur le lieu du drame, quelques minutes après l’assassinat de Matoub Lounès, est important», a-t-elle fait remarquer. « Nous invitons Zedek Mouloud à se rapprocher de la famille du défunt pour donner plus de détails sur ce qu’il a déclaré», a-t-elle indiqué. « L’affaire Matoub ne concerne pas seulement sa famille.

D’ailleurs, nous comptons toujours sur la mobilisation de tout un chacun pour faire la lumière sur l’assassinat du Rebelle», a-t-elle déclaré. Par ailleurs, la conférencière a parlé de la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès.

Notons que la Fondation Matoub a élaboré un programme de festivités pour marquer cet événement. Ainsi, samedi, un hommage sera rendu au Rebelle, à la salle de cinéma de Draâ Ben Khedda, à travers la présentation de la comédie musicale Hymne à l’identité, réalisée par Lynda Hantour. Un recueillement sur la tombe de Matoub est prévu également, lundi prochain, à Taourirt Moussa, dans la daïra de Beni Douala, où des milliers de personnes sont attendues pour saluer la mémoire de l’artiste rebelle, ravi aux siens le 25 juin 1998, à Tala Bounane.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Il y a des éléments nouveaux dans l’affaire de l’assassinat de Matoub»  
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair