formats

«Il faut tisser une toile de sous-traitance et passer à la construction»

Publié le 29/07/2017, par dans Non classé.

L’inauguration de l’usine Sovac à Relizane, qui intervient dans un contexte où le nouveau ministre de l’Industrie et des Mines, Bedda Mahdjoub, a remis en cause la démarche de son prédécesseur en la qualifiant le montage d' »importation déguisée», n’a pas empêché, jeudi, le ministre du Commerce, Ahmed Saci, d’insister sur le passage de l’étape du montage de véhicules à celle de la production.
Tout en rappelant qu' »un nouveau cahier des charges est en préparation», il a estimé qu’ « aujourd’hui il est nécessaire de soutenir davantage cette industrie mécanique et nous orienter vers l’objectif visé dans le cadre du partenariat avec le groupe Volkswagen, celui du passage à la phase de la construction et de la production mécaniques dans les délais les plus brefs possibles». Si le ministre de l’Industrie, Bedda Mahdjoub, a même conditionné l’activité des usines existantes à l’évolution du taux d’intégration qu’elles réalisent, le ministre du Commerce invite Sovac ainsi que son partenaire à « clarifier sa stratégie par rapport à la fabrication».

Le ministre du Commerce s’est dit « convaincu» que « les objectifs fixés se concrétiseront progressivement» mais, selon lui, « les groupes Sovac et Volkswagen doivent faire leurs ces étapes pour atteindre la phase de la construction et non celle du montage». Le ministre a assuré que les prochaines semaines donneront plus de visibilité à cette démarche.

« Nous voulons que le groupe allemand de renommée mondiale devienne notre allié et notre partenaire pour consolider l’industrie automobile en Algérie, acquérir le savoir-faire en matière de construction et de la technologie, élargir le champ de cette industrie et faire de l’Algérie un pays exportateur de ces véhicules», a-t-il souligné.

Le premier responsable du Commerce a, lors de sa visite des ateliers de l’usine, invité les responsables des deux groupes à s’orienter vers la sous-traitance locale. « Il est nécessaire pour nous de passer au développement de la sous-traitance et l’augmentation de l’intégration», a-t-il insisté. « Il faut aller à l’essentiel, qui constitue la filière de l’automobile et tisser une toile de sous-traitance et qui est une activité qui tend vers l’intégration», a-t-il encore souligné.

Pour ce faire, Ahmed Saci exhorte l’entreprise Sovac à faire « l’extension de cette usine à toutes les activités pouvant servir l’économie nationale par la réalisation d’autres usines de sous-traitance, la réalisation de l’intégration économique, l’acquisition du savoir-faire et des technologies, l’exportation des véhicules et la mise en place d’une véritable industrie créatrice de richesses». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Il faut tisser une toile de sous-traitance et passer à la construction»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair