formats

«Il faut choisir des programmes et non des partis»

Publié le 19/04/2017, par dans Non classé.

Notre programme est un défi pour le pouvoir, car il comprend de nombreuses solutions à la crise que traverse notre pays», a déclaré, d’emblée, Abderrazak Makri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), lors d’un meeting animé, hier, à la salle de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, dans le cadre de la campagne électorale pour les prochaines législatives.
Le leader du MSP a estimé aussi que le programme de son parti permettra de « maintenir la stabilité et booster un développement économique harmonieux en Algérie». Il a, d’ailleurs, abordé différents aspects de son programme électoral. Evoquant la question amazighe, l’orateur a estimé également que la promotion de langue est inéluctable dans la mesure où, a-t-il ajouté, elle est constitutionalisée. « La langue amazighe a un lien historique avec l’arabe.

Elle doit être sérieusement prise en charge par l’Etat à travers des travaux scientifiques et académiques afin de l’extraire des luttes idéologiques et de l’usage politique», a-t-il laissé entendre. Et de souligner « la nécessité de préserver l’unité nationale du pays». Par ailleurs, M. Makri a rappelé « l’importance» des prochaines élections législatives qui consistent, a-t-il insisté, en un rendez-vous pour « choisir des programmes et non des partis politiques». Il a, à cet effet, exhorté l’assistance à « se diriger massivement vers les bureaux de vote» le 4 mai 2017 afin, a-t-il insisté, « de sortir de la crise et opérer le changement en Algérie». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Il faut choisir des programmes et non des partis»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair