formats

«Il faudra au moins 20 000 nouveaux postes budgétaires»

Publié le 01/08/2017, par dans Non classé.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a annoncé le renforcement de l’encadrement pédagogique.
Présidant l’ouverture de la conférence nationale des universités, M. Hadjar a indiqué que « 2836 postes budgétaires vacants seront affectés dans le cadre du recrutement externe des maîtres-assistants pour l’exercice 2017». Le ministre a annoncé aussi « le renforcement de la formation en doctorat à travers l’ouverture de près de 5000 postes dans différentes spécialités». En matière de renforcement de la formation résidentielle dans les filières de médecine, de pharmacie et de chirurgie dentaire, le ministre a indiqué que « plus de 3000 postes de formation seront ouverts et répartis sur les différentes spécialités de ces filières».

Le flux des étudiants devrait dépasser 1,6 million, et visiblement les nouveaux recrutements ne devraient pas suffire pour répondre aux besoins. « Le chiffre de 3000 postes budgétaires est très faible pour prendre en charge le flux important d’étudiants. Nous sommes déjà contraints à faire nos cours dans des classes de 50 étudiants, alors que la norme mondiale est de 15 étudiants seulement. Il faudrait recruter au moins 20 000 nouveaux enseignants. 10 000 pour la nouvelle rentrée universitaire et 10 000 autres pour la prochaine», indique Nadir Yahiaoui, coordinateur national des enseignants vacataires.

Les enseignants, organisés en coordination, souhaitent que leur tutelle « prenne exemple» sur le ministère de l’Education nationale. « Pour combler le déficit qui risque d’être plus important avec 1,6 million d’étudiants, le ministère doit recruter comme l’a fait le ministère de l’Education. Mme Benghabrit a très bien agi en recrutant depuis son installation à la tête de son ministère presque 100 000 enseignants», signale M. Yahiaoui, qui s’étonne que la tutelle n’ait pas les statistiques du secteur (personnel en poste, besoins, etc.).

Le coordinateur annonce l’organisation, demain, d’un énième rassemblement des enseignants vacataires devant le ministère de l’Enseignement supérieur. Les protestataires, qui ont été reçus par les services de M. Hadjar, réclament dans leur plateforme de revendications le « recrutement automatique» des enseignants vacataires actuellement en poste. « Notre revendication essentielle est celle-là : le recrutement immédiat des vacataires détenteurs de magistère ou des doctorants», insiste le coordinateur qui fait remarquer qu’il y a actuellement, selon les universités, jusqu’à 250% de postes de vacataires par rapport aux postes permanents.

Les enseignants réclament de la tutelle l’ouverture de « postes spécifiques» pour les étudiants en magistère indépendamment de leurs collègues du doctorat. Ils exigent également l’application du « principe de priorité» dans l’accès aux vacations suivant leurs diplômes. « Etrangement, l’arrêt ministériel 500-47 du 6 juin 2016 donne la priorité pour les heures supplémentaires aux masters. Nous réclamons l’abrogation pure et simple de ce texte», a exigé le coordinateur. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Il faudra au moins 20 000 nouveaux postes budgétaires»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair