formats

Il était hospitalisé depuis jeudi en France : Bouteflika a regagné l’Algérie

Publié le 06/12/2015, par dans Non classé.

Le président Abdelaziz Bouteflika a regagné hier le territoire national, à l’issue d’une « courte visite privée» en France durant laquelle il a effectué des « contrôles médicaux périodiques», a indiqué la présidence de la République dans un communiqué répercuté par l’agence officielle APS.
« Son Excellence Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a regagné le pays ce jour, samedi 5 décembre 2015, à l’issue d’une courte visite privée en France durant laquelle il a effectué des contrôles médicaux périodiques, sous la direction de ses médecins traitants», est-il écrit dans ce communiqué.

Dans la même journée, l’agence France-Presse a annoncé la sortie de l’hôpital du président algérien. Dans une dépêche livrée en début d’après-midi, la même agence annonçait aussi que Bouteflika avait même quitté le territoire français : « Le chef de l’Etat algérien a quitté, peu après midi, le service de cardiologie du Groupe hospitalier mutualiste, à Grenoble (sud-est), où exerce son cardiologue, Jacques Monségu.»
Ainsi, ce dernier séjour hospitalier du chef de l’Etat qui a commencé jeudi s’est achevé hier matin. Comme précisé par le communiqué de la présidence de la République du jeudi 3 décembre, le contrôle médical qu’a subi Abdelaziz Bouteflika a été de courte durée. L’AFP précise que Bouteflika avait déjà séjourné dans cette même clinique en novembre 2014.

Le Dauphiné libéré était présent au moment de la sortie d’hôpital de Bouteflika et rapportait dans son édition d’hier qu' »un convoi de plusieurs voitures, sous escorte policière, vient de partir de l’établissement hospitalier grenoblois, vraisemblablement pour rejoindre l’aéroport de Grenoble-Saint-Geoirs où un avion médicalisé attendait le chef de l’Etat».

Le communiqué de la présidence de la République, livré jeudi, avait noté que Bouteflika « avait quitté le territoire national pour une courte visite privée en France, durant laquelle il effectuera ses contrôles médicaux périodiques, sous la direction de ses médecins traitants». Nous n’en savons pas plus sur son état de santé. Depuis 2013, date de son accident vasculaire cérébral, les sorties publiques de Bouteflika se font rares et surtout inaudibles. Son dernier discours remonte à 2012. La maladie affectant sa mobilité et sa parole, Bouteflika est devenu un Président invisible pour les Algériens.

Ces derniers le voient en de très rares occasions, à la télévision, lorsqu’il reçoit des invités étrangers. Des personnalités et des formations politiques invoquent souvent la vacance du pouvoir. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Il était hospitalisé depuis jeudi en France : Bouteflika a regagné l’Algérie
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair