formats

Il conduit la liste du FLN dans la capitale : Ferroukhi privéligie les sortie de proximité

Publié le 09/04/2017, par dans Non classé.

A la veille du lancement officiel de la campagne des législatives, la tête de liste surprise dans la capitale a tenu hier un point de presse à la maison de la Culture d’El Madania.
Entouré de la plupart de ses colistiers, l’ancien ministre de l’Agriculture a passé l’oral devant la presse avant d’affronter, à partir de demain, les électeurs dans les rues d’Alger. Conscient de son déficit d’image et de notoriété auprès de la population et des militants dont une grande partie n’a jamais entendu parler de lui, il a annoncé vouloir mener une campagne de proximité jusqu’au 3 mai. « Nous mènerons une campagne de proximité dans les quartiers populaires, a-t-il déclaré.

Car le FLN est le parti du peuple», avant d’ajouter que le FLN mène un combat pour les « populations défavorisées.» « 17 000 familles ont été relogées et 46 000 logements ont été distribués dans la capitale», a ajouté l’ancien ministre de l’Agriculture qui a poussé son désir de mimétisme avec les classes populaires jusqu’à porter une veste bleu de Chine et une casquette de marin sur l’une de ses affiches de campagne. Dans son appel à la population algéroise, la tête de liste d’Alger promet de déployer toute son énergie pour concrétiser les objectifs du programme du parti et du président Bouteflika à travers le renforcement de la stabilité du pays et de la souveraineté nationale. Il est pour le renforcement d’une démocratie sereine et apaisée et la valorisation du patrimoine humain.
M. Ferroukhi s’engage à être le serviteur et le porte-voix des Algérois auprès des hautes autorités du pays. Pour M. Ferroukhi, la réussite de cette campagne va préfigurer de son futur destin national.

Que ce soit à la tête de l’APN ou comme Premier ministre, il doit d’abord faire ses preuves lors de ce scrutin national. « C’est un examen de passage en classe supérieure, reconnaît un membre de sa garde rapprochée. S’il réussit à mener une bonne campagne et à obtenir un bon score, toutes les portes lui seront ouvertes.» Conscient de la difficulté de la tâche et craignant des chausses-trappes de la direction du parti, il a décidé de prendre les choses en main et de s’entourer d’une équipe qui lui est dévouée et dont plusieurs membres sont des cadres de l’agriculture avec qui il déjà eu à travailler. L’homme, qui ne laisse rien au hasard, a organisé plusieurs réunions avec ses colistiers et chacun a eu droit à sa feuille de route. Mais des tiraillements sont apparus entre certains candidats. L’objet de ce ressentiment se nomme Amel Deroua, députée sortante d’Oran et dont la candidature pour un second mandat a été rejetée à Oran, et qui se retrouve sur la liste d’Alger. Par quel miracle ? « Son papa est un ami intime de M. Ould Abbès», révèle une ex-députée qui a vu sa candidature rejetée au profit de la députée d’Oran. Autre point de friction, la présence de Asma Benkada sur la liste. L’ex-épouse d’Al Qaradaoui n’est pas très appréciée et on lui reproche son désintérêt pour les structures du parti, préférant les ors des réunions officielles. « Elle n’a jamais mis les pieds dans une kasma et son parcours militant est proche de zéro», accuse une militante. Jusqu’au 4 mai, Sid Ahmed Ferroukhi aura fort à faire pour gérer les susceptibilités des uns et des autres. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Il conduit la liste du FLN dans la capitale : Ferroukhi privéligie les sortie de proximité
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair