formats

Hommage à Mohamed Tahar Fergani à l’occasion du 2e anniversaire de son décès

Publié le 08/12/2018, par dans Non classé.
Hommage à Mohamed Tahar Fergani à l'occasion du 2e anniversaire de son décès

CONSTANTINE – La troupe de la famille Fergani a animé, vendredi à Constantine, une soirée dédiée au malouf, en hommage au défunt maestro El Hadj Mohamed Tahar Fergani (1928-2016), à l’occasion du deuxième anniversaire de son décès pour l’héritage artistique riche et varié qu’il a légué.

Les membres de la troupe, composée de 20 membres, notamment des artistes de l’antique Cirta qui vouent un amour et un respect immenses à un artiste dont la voix chantait la joie et la beauté ont emporté le public dans l’univers du chant authentique, en interprétant des mélodies reflétant la fidélité et la loyauté à ce patrimoine ancestral.

La soirée a été entamée par Adlene Fergani, petit fils adoré du rossignol de Cirta qui a interprété « Bi Allah ya Hamami », estimant dans une brève intervention que Hadj Fergani nous a certes quitté, mais « sa mémoire restera immortelle ».

Plusieurs extraits de chansons qui ont fait la renommée du maitre incontesté du malouf ont été par la suite interprétées par la troupe, sous l’impulsion de Salim Fergani, notamment la célèbre chanson « El Boughi », « Ya Dhalma », « Damai Yadjri » et ce, en parfaite communion avec un public conquis venu en nombre assister à cet hommage organisé au Théâtre régional de Constantine, baptisé au nom du défunt.

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le représentant du ministre de la Culture Abdelkader Bendaâmache, directeur du conseil national des arts et des lettres, a affirmé que cet hommage est « une reconnaissance à ce monument de la chanson malouf qui a laissé un patrimoine enregistré témoignant de ses efforts pour préserver un capital musical authentique ».

De son côté, le wali de Constantine, Abdessamie Saidoune a mis l’accent sur a voix de Mohamed Tahar Fergani qui a pendant longtemps vibré en de nombreux lieux, assurant que le défunt constitue « une source d’inspiration et de créativité ».

Le wali a aussi exprimé le souhait qu’à partir de l’année prochaine, le 7 décembre soit officialisé comme journée du malouf.

Au terme de cette cérémonie, à laquelle ont assisté des artistes constantinois et d’autres wilayas, à l’instar de Abdellah Menai, Mohamed Mahboub, Dib Ayachi, Toufik Bentiar et Fateh Rouana, la famille du Hadj Mohamed Tahar Fergani a été honorée.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Hommage à Mohamed Tahar Fergani à l’occasion du 2e anniversaire de son décès
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair