formats

Hocine Necib à Ouargla : «De l’eau dans les robinets avant le Ramadhan»

Publié le 15/01/2018, par dans Non classé.

L’attribution d’une enveloppe financière de 600 millions de dinars destinée à résoudre les problèmes de distribution de l’eau potable, l’irrigation agricole et l’assainissement, mais surtout l’annonce de la mise en marche effective des neuf stations de déminéralisation de Ouargla sont les principales décisions concrètes prises lors de la visite de travail et d’inspection qui a conduit le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, à la wilaya de Ouargla.

« Je ne peux qu’adhérer aux efforts des autorités locales visant l’amélioration de la qualité de l’eau desservie et l’éradication des points noirs du réseau d’eau potable et d’assainissement à la fois», a affirmé M. Necib lors du coup d’envoi du projet d’extension du réseau d’assainissement de la zone d’activités économiques de Ouargla.

Pour ce qui est de la déminéralisation de l’eau, une préoccupation majeure de la population, quoique atténuée par la pénurie d’eau engendrée par le démarrage de ces stations, qui nécessite de fortes mobilisations conduisant l’Algérienne des eaux à couper l’eau du robinet pour éviter des problèmes techniques et des débordements sur le réseau vétuste, le ministre a expliqué que pour les faire fonctionner au mieux de leurs capacités, il fallait améliorer certains paramètres.

Relevant l’effort colossal de l’Etat en vue d’améliorer la qualité de l’eau distribuée au niveau de toutes les wilayas du Sud, M. Necib a souligné que le Sahara algérien est doté de grandes potentialités en eau caractérisées par une température chaude, qui nécessitent un refroidissement mais aussi un traitement identique à celui de l’eau de mer au Nord pour diminuer le taux de salinité, situé entre 3 et 6 grammes par litre selon les régions, à 0,8 g/litre, la norme généralement tolérée.

« Les neuf stations à osmose inverse nécessitent d’abord de réhabiliter le réseau d’eau potable selon le diagnostic précis, d’où les mesures d’urgence prises pour réaliser le complexe hydraulique, lutter contre les points noirs et acquérir des vannes de sectorisation afin d’améliorer la distribution», a déclaré le ministre des Ressources en eau.

Avec ce projet de 600 milliards de centimes qui date de cinq ans, la wilaya de Ouargla devait réceptionner 10 stations de déminéralisation, dont une à Touggourt et le reste dans les cinq communes du chef-lieu de la wilaya, pour desservir plus de 320 000 habitants. Ainsi, avant le Ramadhan prochain, de l’eau douce coulera dans les robinets au profit de la population de Ouargla, a souligné M. Necib qui veut en finir avec ce problème chronique.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Hocine Necib à Ouargla : «De l’eau dans les robinets avant le Ramadhan»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair