formats

« Hadrat Andalus » de Tlemcen: les troupes Nedjm Kortoba et SLAM en ouverture

Publié le 22/12/2018, par dans Non classé.

TLEMCEN – Les troupes Nedjm Kortoba de Constantine et SLAM de Tlemcen ont donné le coup d’envoi de la troisième édition du Festival musical andalou « Hadrat Andalus » de Tlemcen, marquant le 54ème anniversaire de la mort de l’un des chantres de la musique andalouse Cheikh Larbi Bensari.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans la soirée de vendredi, au Palais de la culture « Abdelkrim Dali » en présence d’un public nombreux.

A cette occasion, un représentant du comité d’organisation du festival, Bensenouci Ghouti, a mis en relief l’importance de ce legs musical et poétique, soulignant les efforts consentis par les associations musicales et les hommes de culture pour préserver cet héritage culturel et artistique ancestral reflétant la richesse patrimoniale de nombreuses régions du pays, telles que Constantine, Alger, Blida et autres.

Pour sa part, le wali de Tlemcen, Ali Benyaïch, a relevé l’importance de cet évènement musical, se félicitant de la place qu’il occupe d’année en année dans le paysage artistique national.


Lire aussi:

TLEMCEN – Les troupes Nedjm Kortoba de Constantine et SLAM de Tlemcen ont donné le coup d’envoi de la troisième édition du Festival musical andalou « Hadrat Andalus » de Tlemcen, marquant le 54ème anniversaire de la mort de l’un des chantres de la musique andalouse Cheikh Larbi Bensari.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans la soirée de vendredi, au Palais de la culture « Abdelkrim Dali » en présence d’un public nombreux.

A cette occasion, un représentant du comité d’organisation du festival, Bensenouci Ghouti, a mis en relief l’importance de ce legs musical et poétique, soulignant les efforts consentis par les associations musicales et les hommes de culture pour préserver cet héritage culturel et artistique ancestral reflétant la richesse patrimoniale de nombreuses régions du pays, telles que Constantine, Alger, Blida et autres.

Pour sa part, le wali de Tlemcen, Ali Benyaïch, a relevé l’importance de cet évènement musical, se félicitant de la place qu’il occupe d’année en année dans le paysage artistique national.


Lire aussi: 13è festival de la musique andalouse et des musiques anciennes à Alger


Le festival a débuté, avec l’entrée en lice, de l’association Nedjm Kortoba de Constantine. Cette dernière, crée en 2001, s’est progressivement développée pour décrocher, en 2014, le premier prix du festival national de la musique andalouse de Tlemcen.

Grâce à une maitrise parfaite, l’ensemble du groupe a su, dés les premiers instants, capter l’attention des nombreux mélomanes présents et qui les ont longuement ovationnés à la fin du spectacle.

La première soirée a été clôturée en apothéose par la prestigieuse association SLAM de Tlemcen, qui a présenté, à cette occasion, de nombreuses œuvres classiques de la musique andalouse tlemcenienne faisant montre d’une grande sensibilité en totale harmonie avec un public déjà conquis.

Les fans de la musique andalouse algérienne auront jusqu’au 28 décembre courant pour apprécier les autres associations programmées pour cette rencontre musicale à raison de deux associations par soirée.

La clôture sera animée par le grand orchestre de musique andalouse de Tlemcen, constitué de musiciens appartenant aux quatorze associations musicales locales.

Dix-sept associations de Tlemcen, d’Alger, de Constantine, d’Oran, de Sidi Bel Abbes, de Méliana et de Bordj Bou Arréridj prennent part à cette fête de l’andalou.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé « Hadrat Andalus » de Tlemcen: les troupes Nedjm Kortoba et SLAM en ouverture
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair