formats

Hadj 2016 : les promesses à l’épreuve de la réalité

Publié le 19/08/2016, par dans Non classé.

Le premier groupe de hadjis à destination de l’Arabie Saoudite s’est envolé hier à partir de l’aéroprt d’Oran, où 314 personnes ont embarqué à bord d’un vol Air Algérie, selon l’APS.
Outre les hadjis venus de différentes wilayas du Nord, la mission comprenait un imam, un médecin, un guide ainsi qu’un membre de la Protection civile. Ce vol est le premier d’un programme qui en compte 104, dont plus de la moitié seront assurés par Air Algérie. Mais tous les pèlerins ne sont pas encore prêts à décoller. Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a averti, hier, que le dernier délai pour le dépôt des demandes de visa pour le hadj 2016 a été fixé à dimanche 21 août à 16h. « Passé ce délai, aucun dossier ne sera retenu», précise le communiqué.

Tous les citoyens ayant obtenu le carnet du hadj 2016, payé les frais et acheté leur billet d’avion ont été invités à se rapprocher de la daïra ou de la circonscription administrative de leur lieu de résidence pour y déposer leur demande de visa. Les « guichets de la Banque d’Algérie comme ceux de la compagnie Air Algérie à travers le pays seront fermés jeudi 18 août 2016», précisait le document parvenu hier à notre rédaction. D’après les discours officiels, tout a été mis en place pour que les pèlerins algériens accomplissent le 5e pilier de l’islam dans les meilleurs dispositions.

Une cellule de suivi et d’écoute doit être créée au niveau du ministère des Affaires religieuses pour le suivi des plaintes et doléances des hadjis, a annoncé le ministère, conformément aux instructions du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Le hadj est placé cette année sous le signe du « confort», mais aussi sous le signe de la cherté avec un coût de 490 000 DA, soit quelque 80 000 DA de plus que l’édition de 2015. Mais qu’importe si les frais sont élevés puisque 29 000 Algériens feront le déplacement aux Lieux Saints de l’islam, d’autant qu’ils se sont vus promettre monts et merveilles.

 » Confort»

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a réitéré à maintes reprises la nécessité de garantir aux hadjis les meilleures conditions pour accomplir le hadj. Dans ce cadre, le nombre d’imams accompagnteurs a plus que doublé, passant de 65 à 150, auxquels il faut ajouter des médecins et des agents de la Protection civile. En matière d’hébergement, des dispositions ont été prises pour loger les pèlerins le plus près possible de La Mecque afin de réduire et faciliter leurs déplacements. Une campagne publicitaire a même été diffusée sur les chaines de télévision nationales pour informer les hadjis de la possibilité de réserver leur chambres d’hôtel et de choisir leurs colocataires. Sur place, les lieux d’hébergement disposeront de toutes les commodités et une couverture médicale sera assurée pour garantir le bien-être des hadjis, a affirmé le ministre.

La mission algérienne dispose également de ses propres cuisiniers. Par ailleurs, 500 hadjis ont été munis pour la première fois de bracelets électroniques pour le suivi de leur état de santé durant leur séjour. Toutes ces mesures « visent à moderniser l’opération du hadj», a affirmé le directeur général de l’Office national du hadj et de la omra (ONHO), Youcef Azzouza, insistant sur l’impératif de « préserver la dignité des hadjis». Une dignité souvent mise à mal car sur le terrain, ils ont quelquefois de mauvaises surprises : conditions d’hébergement désatreuses, alimentation inadaptée, agences de voyage de mauvaise foi, etc. Les pèlerins algériens ont souvent dû subir une organisation calamiteuse, mais pas seulement. L’année dernière, 43 d’entre eux ont perdu la vie dans la bousculade de Mina, qui avait fait plus de 2000 victimes de plusieurs nationalités. Dans la foulée, certaines voix se sont élevées, dénonçant le fait que des Algériens continuent à dépenser leur argent en Arabie Saoudite, au regard du traitement de la tragédie. Des voix restées sans écho. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Hadj 2016 : les promesses à l’épreuve de la réalité
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair