formats

Ghardaïa : Bedoui évoque des «tentatives d’intrusion»

Publié le 17/01/2017, par dans Non classé.

L’Algérie fait quotidiennement face à des tentatives d’intrusion par tous les moyens.» C’est en ces termes que le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a commenté le démantèlement, à Ghardaïa, d’une cellule d’espionnage au profit d’Israël.
En marge d’une visite d’inspection dans la wilaya d’El Oued, Noureddine Bedoui a tenu à assurer que « l’Algérie est un Etat fort par ses institutions sécuritaires qui demeurent mobilisées et vigilantes pour contrer toutes ces tentatives», rapporte le site du journal El Bilad. Et d’ajouter : « L’Armée populaire nationale, avec ses troupes aux frontières, veille à protéger l’Algérie de toutes les attaques, surtout que notre pays est menacé par plusieurs parties… Il y a une obligation d’unifier nos efforts en tant que gouvernement, services de sécurité et société civile.»

Pour rappel, dix individus de différentes nationalités africaines ont été placés sous mandat de dépôt pour « composition d’une cellule d’espionnage au profit d’Israël» ; ils détenaient un important équipement de communication et de transmission sophistiqué. Ces individus ont, selon les éléments de l’enquête, accédé au territoire algérien dans le cadre de l’accueil des réfugiés et portent des nationalités du Mali, du Kenya, du Liberia, du Nigeria, du Ghana et de l’Ethiopie.

Sur un autre chapitre, M. Bedoui a affirmé que des instructions ont été données aux walis de sanctionner tous les employés des communes qui entraveraient l’objectif de modernisation de l’administration algérienne. « Les walis devront sanctionner tous les fonctionnaires au niveau de l’administration exigeant des documents d’état civil aux citoyens… L’ère des pièces d’état civil est révolue, les citoyens doivent refuser de les retirer», a dit le ministre, en notant qu’il est désormais interdit à toute administration d’exiger des pièces d’état civil dans un dossier.

Noureddine Bedoui a en outre indiqué que des cartes d’identité biométriques s’accumulent au niveau des communes du fait que leurs bénéficiaires s’abstiennent de venir les récupérer. Notons que la visite du ministre à El Oued a concerné, entre autres escales, l’inauguration du centre de fret de l’aéroport de Guemmar dans cette ville du sud-est. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ghardaïa : Bedoui évoque des «tentatives d’intrusion»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair