formats

Forum sur l’enfance : Les priorités de NADA

Publié le 11/11/2016, par dans Non classé.

Ouverture aujourd’hui du forum sur l’enfance organisée par le réseau Nada. « Société civile : Agir ensemble pour les droits de l’enfant, lever les défis et définir les perspectives pour un monde meilleur», tel est le thème de cette 4e édition organisée en partenariat avec le ministère de la Solidarité.
Le forum est devenu une tradition « organisé tous les cinq ans dans le but de suivre les activités du réseau, et faire participer tous les acteurs dans l’élaboration de nouveaux axes stratégiques.» expliquent les organisateurs. 150 participants débattront à l’occasion plusieurs points. Parmi les thématique qui font un cheval de bataille de Nada depuis sa création en 2004 est premièrement les politiques publiques à l’égard des problèmes de l’enfant et la participations des organisations de la société civile dans leur mise en œuvre. D’ailleurs, dans la feuille de route du réseau Nada, des projets étaient lancés depuis le temps pour mettre en œuvre cet objectif. Exemple : Le projet  » Form’Algérie ». Il vise le renforcement des capacités des acteurs de la société civile, pour investir le champ de l’intervention sociale de manière structurée et pérenne.

Un programme de formation a été mis en place, articulé sur l’initiation d’actions, de mise en réseau et d’échanges entre acteurs étatiques et non étatiques. Les notions de la participation des jeunes dans la gestion de la cité ainsi que le rôle des associations dans le développement local ont été introduites. Autre projet : « Citoyenneté active». Son objectif est de promouvoir la culture de la citoyenneté dans les milieux de jeunes, renforcer les capacités des leaders et cadres associatifs aux techniques d’animation sur le thème de la citoyenneté et monter des projets pilotes pour prendre en charge les questions sociales et culturelles des enfants marginalisés dans la société.

Projet

Le projet se caractérise par la participation du réseau aux séances de formation au niveau international et régional qui ont regroupé le Liban, la Jordanie, l’Egypte, la Grande Bretagne et l’Algérie entre 2009 et 2012. Autre point mis sur la table de discussion aujourd’hui c’est la protection sociale et judiciaire des enfants en danger et en conflit. Le réseau avant aussi lancé un projet pour réussir dans cette protection. Il s’agit « Accompagnement des enfants en situation de conflit avec la loi».

Le but du projet est de plaider pour l’amélioration des mesures de rééducation et de réinsertion des enfants en conflit avec la loi par l’élaboration d’un argumentaire, enrichi d’une analyse du terrain juridique algérien, d’appuyer la mise en place de nouvelles démarches nationales, dans le champ de la justice des mineurs, et rendre les mesures en vigueur dans le code de procédure pénal algérien, davantage opérationnelles.

Durant ce projet on recense l’accompagnement de 97 enfants, âgés de 3 à 18 ans, ainsi que leurs familles jusqu’à la décision de justice, l’accompagnement de 9 enfants « makfoulin». Par ailleurs ont été formés des professionnels et des spécialistes des les droits de l’enfant. La tenue d’une table ronde avec des professionnels du ministère de la justice, sur des recommandations pour l’amélioration de la protection des enfants en conflit avec la loi et d’un atelier devant être animé par des experts Anglais et voir la participation de 30 professionnels ont été programmés.

Alerte

A l’occasion de ce forum, un point crucial sera aussi évoque : le système d’alerte et signalement sur les enlèvements. Selon le programme de cette rencontre il est question que les services de sécurités et les experts du ministère de la Justice, les éléments phare de cette alerte interviendront.

Ceux ci dit que la solution n’est pas pour demain même si la situation urge, dans la mesure où les enlèvements se sont multipliés ces derniers mois. La violence et le suicide chez l’enfant seront aussi débattus. Nada présentera certainement son programme « je t’écoute 3033» qui Il s’inscrit dans la promotion et la protection des droits des enfants. Crée en 2008, le centre d’écoute est ouvert aux appels téléphoniques des enfants, des parents et de l’ensemble de la population.

Outre l’écoute et l’aide psychosociale et juridique, le centre recueille les appels journaliers et traite les informations recueillies. Ce centre procède à une quantification des appels selon leur objet et constitue ainsi une source de données sur les maltraitances des enfants, quand bien même ces données ne représentent que celles obtenues par les personnes qui ont contacté le 3033. Ce centre constitue un dispositif important pour le réseau. Les travaux du forum prendront fin demain. Reste à savoir si toute ces problématique n’affranchiront pas les murs de l’hôtel El Riadh. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Forum sur l’enfance : Les priorités de NADA
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair