formats

FICA: la souffrance des réfugiés, thème de prédilection des courts métrages  

Publié le 05/12/2017, par dans Non classé.
FICA: la souffrance des réfugiés, thème de prédilection des courts métrages

ALGER- La question des Sahraouis et des réfugiés, en général, a été le thème de prédilection des courts métrages projetés, lundi à la salle El-Mouggar, dans le cadre de la 8e édition du Festival international du cinéma d’Alger (Fica).

Ainsi, le cour métrage « Stolen cameras », co-produit par « Média Equipe » et « Ra Film », raconte en 18 minutes le black-out médiatique imposé au Sahraouis dans les territoires occupés et qui oeuvrent par tous les moyens pour faire savoir leur souffrance et les violations des droits de l’Homme et les exactions dont ils sont victimes.

Ce film jette la lumière sur les pratiques répressives de la police marocaine contre les jeunes sahraouis et la confiscation des caméras qu’ils utilisent pour filmer les manifestations et sit-in pour réclamer leurs droits légitimes.

L’un des moments forts de ce court métrage, une scène montrant un jeune sahraoui filmant discrètement une manifestation de rue qui se fait jeter par la police du haut d’un immeuble, et qui finit en prison malgré ses fractures.

Le même thème a été développé par le réalisateur Rabah Slimani dans son film « Salmeene » à travers le portrait d’un jeune rappeur sahraoui qui a trouvé dans cet art le moyen d’exprimer les souffrances de son peuple.


Lire aussi : « EL-ADJOUAD » DECROCHE LE « CHAMEAU BLANC »


Par ailleurs, la jeune réalisatrice espagnole, Paula Palacios a retracé dans son court métrage « Promises Halimo can’t take », le quotidien de Halimo, une jeune réfugiée somalienne en Autriche qui a fui la guerre et la famine en promettant à ses deux petites filles de revenir les chercher.

La réalisatrice a choisi pour fil conducteur de ce court métrage de 15 minutes une lettre écrite par Halimo à ses filles sans donner au téléspectateur l’issue de l’histoire.

La projection des courts métrages a drainé un public nombreux notamment les étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux Arts.

Lors du débat qui a suivi la projection, la commissaire du Fica, Mme Zahia Yahi a indiqué, que les organisateurs ont voulu donné de la visibilité au court métrage, annonçant la programmation d’une catégorie « court métrage » lors de la compétition de 2018.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé FICA: la souffrance des réfugiés, thème de prédilection des courts métrages  
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair