formats

FFS : « la non construction du Maghreb pénalise les peuples »

Publié le 20/02/2016, par dans Non classé.

Le Front des forces socialistes (FFS) appelle les dirigeants algériens et marocains  » à dépasser les calculs étriqués et les visions étroites ».

Le premier secrétaire du FFS Mohamed Nebbou a réitéré, aujourd’hui samedi à Tizi Ouzou, la position de son parti concernant le projet d’intégration maghrébine.  » Au moment où les ensembles régionaux se multiplient et s’érigent comme la façon la plus appropriée pour résister à un ordre mondial dévastateur, la non construction du Maghreb pénalise tous les peuples de la région et s’avère irresponsable, voire suicidaire », a déclaré Nebbou au Congrès fédéral de Tizi Ouzou.

La construction du Grand Maghreb, dit-il,  » ne peut se concrétiser sans dépasser les calculs étriqués et les visions étroites des pouvoirs en place, qui arrangent les intérêts des grandes puissances.

La semaine dernière, le président du RCD a appelé à la réouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc fermée depuis 1994. L’appel de Mohcine Belabbas a fait réagir indirectement les responsables algériens, à travers un éditorial du journal gouvernemental El Moudjahid. Pour rouvrir la frontière, selon le quotidien, Alger exige des autorités marocaines de présenter des excuses aux algériens  » chassés » et  » spoliés » en 1994, dans le sillage de l’attentat terroriste de Marrakech. Il est demandé aussi au Royaume de  » cesser sa guerre de stupéfiants. »

Tout en se livrant une guerre diplomatique et médiatique acharnée, sur fond différend sur le dossier du Sahara occidentale, le roi du Maroc Mohamed VI et le président algérien Abdelaziz Bouteflika, ne ratent aucune occasion pour échanger des messages pleins de bon sens.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé FFS : « la non construction du Maghreb pénalise les peuples »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair