formats

Festival national de poésie féminine : le patrimoine constantinois à l’honneur

Publié le 19/10/2019, par dans Non classé.
Festival national de poésie féminine : le patrimoine constantinois à l'honneur

CONSTANTINE – L’ouverture samedi de la 11e édition du festival national de poésie féminine à la maison de la culture Malek Haddad de Constantine a été marquée par un superbe spectacle poético-musical intitulé « Bin El Bareh Wal Youm » (entre hier et aujourd’hui) en hommage à l’histoire et au patrimoine musicales de la ville hôte de cette manifestation culturelle.

Amoureux du verbe et mélomanes, venus en nombre pour l’ouverture de cette édition 2019 du festival national de poésie féminine, se sont particulièrement délectés du spectacle intitulé « Bin El Bareh Wal Youm » revisitant en poème le patrimoine immatériel de la ville de Constantine le tout agrémenté par des intermèdes musicaux, savamment interprétés par les artistes Abbes Righi , Ahmed Benkhalef, Fella Fergani ou encore Adeldjalil Akhrouf.

Mettant en scène une jolie ribambelle de comédiens arborant des tenues traditionnelles et reproduisant des coutumes fortement ancrées dans la société locale, le spectacle se veut une ode à une ville qui fut témoin de toutes les civilisations qui se sont succédées en Algérie, expliqué par l’auteur du récital poétique, Chaouki Righi.

Par la suite, les poètes, Ali Menchaoui (Egypte), Hassan Raâd (Liban), Abdelafateh Ghorbi (Algérie) ont été honorés en guise de reconnaissance pour leur apport dans le parcours des poétesses Nassima Bousselah (Algérie), Nour Haidar (Liban) et Sabir Guessama.

Organisée sous le slogan « Min Rahim El Sakhr youled Ichaâr » (des entrailles du rocher jaillit la poésie), cette 11e édition du festival national de poésie féminine qui se poursuivra jusqu’au 22 de ce mois enregistre la participation d’une quarantaine de poétesses venues de toutes les régions du pays en plus d’invitées de Tunisie, du Maroc, d’Egypte, du Liban, du Soudan, de Palestine et des Emirats Arabes Unis.

En plus des récitals poétiques, des concerts et des conférences programmées au café culturel « Halima Touati » de la maison de la culture, Malek Haddad, les invités de cette édition vont bénéficier d’une sortie touristique au site antique de Tiddis.

« Nous avons voulu que ce 11e rendez-vous soit poétique, culturel, académique, mais également touristique, afin que nos invités puissent découvrir la ville plus en profondeur », a souligné la commissaire du festival, Amira Delliou.

A signaler qu’en application des recommandations de la précédente édition, l’acte 11 du festival national de poésie féminine accorde une grande part au volet académique avec la programmation de quatre conférences traitant aussi bien de la littérature que de la poésie féminine.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Festival national de poésie féminine : le patrimoine constantinois à l’honneur
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair