formats

Festival international du monodrame féminin: la pièce égyptienne « Ana Carmen » primée à El-Oued

Publié le 06/02/2020, par dans Non classé.

EL-OUED- La pièce théâtrale « Ana Carmen » (je suis Carmen) de la troupe « El-Beit El-Fenni » (Egypte) s’est vue décerner le premier prix du festival international du monodrame féminin, clôturé mercredi dans la soirée à El-Oued.

Cette œuvre, montée intégralement (écriture, interprétation, scénographie et mise en scène) par la comédienne Sana Brahim, a décroché le prix de la meilleure œuvre théâtrale de monodrame, traite des voies adoptées par chaque femme « Carmen » vis-à-vis des sentiments d’amour et d’épanouissement dans un monde variant subissant le poids des traditions ainsi que des lois humaines et d’autres divines.

Le second prix est revenu à la coopérative culturelle « Anis » de la wilaya de Sétif pour sa pièce « Ahat » (soupirs), écrite et mise en scène par Lamri Kaouane, et interprété par la comédienne « Amira Hilda ».

Une œuvre qui traite, à travers le personnage de « Hedda », une sage-femme célibataire de fort caractère exerçant dans une maternité, la question des épreuves de la femme dans les cliniques et de celle exerçant au sein d’une société masculine.

L’association « Nadjm » de Gafsa (Tunisie) a, pour sa part, décroché le 3ème prix pour son monodrame « Un de ces jours », interprété par la comédienne « Aouatif Mebarek » et évoquant la relation de la société avec les réseaux de communication sociaux ‘’social-média).


Lire aussi: El-Oued : onze œuvres sélectionnées pour le festival international du monodrame féminin


Le prix du jury est revenu à l’association théâtrale marocaine « Noir et Blanc » pour son œuvre « Sept Femmes ».

Organisée par l’association théâtrale ‘’Sitar » à la maison de la culture « Mohamed Lamine Lamoudi » à El-Oued, cette manifestation théâtrale internationale a été animée, durant quatre jours, par onze (11) troupes issues de neuf pays (Palestine, Egypte, Tunisie, Irak, Maroc, Libye, Syrie, Espagne et Algérie).

Dédiée en hommage à la regrettée comédienne algérienne « Sonia » (décédée le 13 mai 2018), cette manifestation a prévu également des ateliers de formation sur la scénographie, l’interprétation et l’écriture du monodrame.

Placé sous le signe de « le théâtre, création reflétant la réalité », ce festival a comporté aussi des communications académiques ayant trait au monodrame, l’expérience tunisienne dans le théâtre féminin, l’expérience de a défunte Sonia dans le théâtre algérien, le texte, le récit et le traitement et l’expérience libyenne dans le théâtre féminin.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Festival international du monodrame féminin: la pièce égyptienne « Ana Carmen » primée à El-Oued
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair