formats

Festival de poésie féminine à Constantine: l’étudiante Loubna Maâlem décroche le 1e prix

Publié le 19/12/2017, par dans Non classé.
Festival de poésie féminine à Constantine: l'étudiante Loubna Maâlem décroche le 1e prix

CONSTANTINE – L’étudiante Loubna Maâlem de la résidence universitaire Ain El Bey 5 de Constantine a décroché, mardi, le premier prix du concours de la meilleure poésie, en clôture du festival national de poésie féminine pour son poème intitulé « Choujoun el Qamar ».

La deuxième place est revenue à l’étudiante Nour El houda Benokacha de la même résidence universitaire pour son poème « Achaktou fiki Ethoura ya Djazair » alors que le troisième prix a été décerné à Nour El Yakine Gouasmia pour son poème « El Djazair ».

Le rapporteur du jury, Réda Bourabaâ, a expliqué que ce concours, consacré aux étudiantes des différentes résidences universitaires relevant de la direction des œuvres universitaires d’Ain El bey, a vu la participation de 7 étudiantes ayant concouru avec 9 poésies, dont 6 ont été avalisées.

Préalablement à la remise des prix qui a eu lieu au théâtre régional Mohamed Tahar Fergani, la chanteuse constantinoise Soraya Sbiri, a enchanté les lieux de sa douce voix en interprétant des extraits de malouf, emplissant de chaleur le cœur des spectateurs en concluant avec la chanson « Mawtini » qu’elle a dédié à la Palestine.

La cérémonie de clôture a également constitué une occasion pour honorer la célèbre écrivaine et femme de lettres Zineb Laâouadj ainsi que des poétesses ayant participé à cette édition.

A noter que la salle des conférences du théâtre régional, Mohamed Tahar Fergani, a abrité dans la matinée une conférence sur « la poésie entre talent et créativité », présentée par Dr Leila Laâouir de l’université Emir Abdelkader des sciences islamiques de Constantine, en abordant notamment la nécessité de découvrir les talents dans le domaine de la poésie à travers la formation académique.

Cette intervention a été suivie par la lecture de poésies accompagnées par des notes musicales à l’aide du « Oud », par Soumia Mahneche (Batna), Khadija Beldoumou (Tamanrasset), Amina Hazmoune et Fatima Zohra Bilouk, Kaouther Mesqaldji et Asma Mattar (Constantine), en sus d’une pièce théâtrale intitulée « Salalem Edhalma », écrite et réalisée par Kamel Ferrad.

La 9ème édition du Festival national de poésie féminine, placée sous le slogan « Inhati Echiâr oua Iltahifi El hayet » a été marquée par des spectacles portant sur le patrimoine culturel maghrébin en général et constantinois en particulier, ainsi que des soirées de poésie et des conférences axées sur la poésie féminine et des visites touristiques au profit des participantes.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Festival de poésie féminine à Constantine: l’étudiante Loubna Maâlem décroche le 1e prix
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair