formats

Fellahi Adda: « on doit créer un comité pour émettre une fetwa sur le phénomène de l’Ahmadisme »

Publié le 15/03/2017, par dans Non classé.

Lors du forum du journal El Mihwar, on a souligné que les Ahmadites arrêtés dernièrement n’avaient pas d’autorisation pour la collecte d’argent, ni une autorisation pour se réunir par conséquent l’intervention policière contre eux serait justifiée. D’autant plus que le cadre juridique en Algérie a des lacunes car  » il n’est pas adapté à la réalité des pratiques religieuses des minorités, explique Youcef Mecheria, imam et spécialiste des minorités religieuses.
L’ancien conseiller au ministère des affaires religieuses, Adda Fellahi, tout en soutenant les dires de Mecheria, s’est quant à lui plutôt penché sur le fait que l’Algérie n’est pas immunisée contre l’extrémisme et le sectarisme car  » nous n’avons pas d’élites qualifiées pour faire face aux extrémismes et débattre avec les idées et non les sensibilités .

Pour Adda Fellahi qui a révélé avoir été lui-même approché par des Ahmadites dans un quartier de Bab El Oued, selon lui  » les Ahmadites ont un cadre religieux dans leur pratique, mais aussi toute une philosophie et une rationalité. En contre partie, en Algérie la philosophie et la raison font terriblement défaut surtout quand il s’agit de faire face à une autre couleur religieuse que la sienne et notamment en ce qui concerne les Ahmadites.

Les experts invités au forum se sont également penchés sur l’Histoire de l’Ahmadisme. Le Ahmadisme a été créée à la fin du XIXème siècle au Pakistan et en Inde, d’où ses adeptes ont été chassés. Leurs principaux bureaux se trouvent en Grande Bretagne et au Canada, actuellement. Le premier chef des Ahmadites est Mirza Ghulam Ahmad qui s’était autoproclamé le Messie d’Allah. Les Ahmadites sont essentiellement dans l’esprit de la  » rénovation mais selon Youcef Mecheria, ils sont dans l’exclusion de l’autre. Toute personne qui ne croit pas en leurs idées et  » kafir, et cela pour Mecheria,  » constitue un réel danger pour l’unité des Algériens.

Adda Fellahi appuie les paroles de Mecheria, en disant qu’ils sont un peu comme les salafistes, tout musulman qui ne croit pas en leurs démarches religieuses est un  » kafir. Pour faire face à l’Ahmadisme, le ministère des affaires religieuses, selon Adda Fellahi doit créer un comité commun avec le Haut conseil islamique afin d’emettre une fatwa sur ce phénomène religieux qui existe, a-t-il rappelé depuis les années 30 du siècle dernier en Algérie. Seulement a-t-il précisé, c’est que l’élite de l’époque a pu lui faire face car qualifiée et compétente. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Fellahi Adda: « on doit créer un comité pour émettre une fetwa sur le phénomène de l’Ahmadisme »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair