formats

Fausse alerte à la grippe porcine

Publié le 03/01/2018, par dans Non classé.

Le décès d’une femme enceinte a déclenché des rumeurs sur la présence en Algérie du virus H1N1. L’information est amplifiée par les réseaux sociaux. Le ministère de la Santé a démenti l’existence de ce type de virus dans le pays. Il explique qu’il s’agit tout simplement d’une « grippe saisonnière aiguë».
Plusieurs années après son apparition dans le monde et en Algérie, le spectre du virus H1N1 revient au-devant de la scène. Certains médias ont même rapporté la présence de 35 personnes qui en seraient atteintes et du décès d’une autre suite à ce virus. Mais s’agit-t-il vraiment de la grippe porcine ? Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière ainsi que l’Institut Pasteur, cité pourtant par ces médias, ont formellement démenti.

Selon Slim Belkessam, directeur de la communication au ministère de la Santé, il ne s’agit en aucun cas de la grippe porcine, mais d’une grippe saisonnière. « Sur les milliers de cas de grippe recensés depuis le 16 octobre dernier et ce jusqu’au 1er de ce mois de janvier, nous avons comptabilisé 50 cas de grippe sévères et un seul décès dû à la même maladie, explique-t-il.

Il faut noter également que les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé font état de près de 500 000 personnes mortes des suites de la grippe saisonnière chaque année. En Algérie, nous n’avons qu’un seul décès. Autre point important concernant le virus H1N1 : depuis 3 ans, la grippe est constituée de 3 virus, dont le dernier cité.

Ils sont pris en charge par le vaccin dont la campagne est toujours en vigueur.» Selon notre interlocuteur, depuis le début de la campagne de vaccination, 1,8 million de personnes, dont essentiellement des femmes enceintes, des personnes âgées et des personnes atteintes de maladies chroniques, ont été vaccinées. 80% des quantités mobilisées pour cette campagne ont été épuisés. Le ministère de la Santé considère, à travers les propos de M. Belkessam, que cette campagne est réussie, notamment en raison de la disponibilité des vaccins et de leur gratuité.

Mais est-ce que le vaccin protège de la grippe ? Contrairement aux idées reçues par le commun des Algériens, la réponse est non. « Le vaccin atténue les symptômes de la grippe en renforçant l’immunité, mais on peut tomber malade même si on est vacciné. Ceci est valable pour la grippe saisonnière ordinaire», explique le Dr Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP). « Pour nous, il faut être dans une démarche scientifique et médicale de santé publique pour pouvoir s’inquiéter.

Les données doivent être confrontées à des situations que nous enregistrons chaque année pour cette même période. Ceci étant, un dispositif de veille sanitaire existe. Il a été mis en place par le ministère de la Santé lors de la pandémie de 2009/2010 et qu’il faut réactiver. Et c’est au ministère d’organiser tout cela, si la situation sanitaire l’exige bien sûr.

Le dispositif, dans ce cas de figure, doit concerner y compris le secteur privé», a-t-il indiqué. Interrogé sur ce point, M. Belkessam explique que le dispositif de veille existe toujours et est réactivé chaque année durant les mois de pic de cette maladie, à savoir janvier et février. Des services de référence sont tous prêts à prendre en charge tout patient souffrant de complications de la grippe saisonnière. Il appelle par la même occasion les Algériens à se faire vacciner et surtout respecter les règles basiques de l’hygiène.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Fausse alerte à la grippe porcine
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair