formats

Farid Ikken présenté devant un juge et mis en examen

Publié le 11/06/2017, par dans Non classé.

Farid Ikken a été présenté hier devant un juge antiterroriste en vue d’une mise en examen, a annoncé le procureur de Paris, François Molins, lors d’une conférence de presse tenue au palais de justice.
Pour le procureur de Paris, Farid Ikken, âgé de 40 ans, présente un profil de « néophyte» redouté tout autant que des profils « plus aguerris». Les policiers avaient retrouvé lors d’une perquisition dans sa résidence étudiante, une vidéo d’allégeance à l’organisation djihadiste.

Si les enquêteurs n’arrivent toujours pas expliquer ses motivations, ils sont parvenus à retracer ses faits et gestes le jour de l’attaque : après l’enregistrement d’une vidéo d’allégeance au groupe terroriste de l’Etat islamique et le téléchargement de l’application Telegram pour pouvoir envoyer à quiconque présentait un profil idoine la revendication de son geste, il a quitté son domicile en début d’après-midi et a passé un long moment dans un fast-food, où il a consulté un article en lien avec les actions terroristes.

Puis il s’est rendu une première fois sur le parvis de Notre-Dame, avant d’y revenir un peu plus tard pour s’attaquer aux policiers. Pour le procureur de Paris, François Molins, cet homme, « professionnellement inséré», n’avait jamais montré à ses proches des « signes de radicalisation», a déclaré le magistrat au cours de sa conférence de presse. « Jamais condamné, inconnu des services spécialisés et sans contact à ce jour établi avec des individus présents en zone irako-syrienne», Farid Ikken présente « l’apparence du profil d’un néophyte que les services de lutte contre le terrorisme redoutent cependant tout autant que des profils plus aguerris». « On pourrait le ranger dans la catégorie des intellectuels, c’est atypique.

Cela montre la diversité des profils et la difficulté de les repérer, comparé aux individus plus aguerris que nous connaissons et suivons», a indiqué le procureur. L’examen de son ordinateur et de quatre clés USB a également permis de découvrir un « manuel d’action des loups solitaires» édité par l’EI, ainsi que des images de l’attentat de Londres et des vidéos « glorifiant» ceux de Paris et Bruxelles. Pour les enquêteurs et à ce stade de l’enquête, l’homme a agi seul. Un seul de ses frères vivait en France et il n’avait pas beaucoup d’amis. Le magistrat a indiqué que pour les services, parvenir à détecter ce type d’individus représentait un véritable « enjeu», d’autant que le « processus de radicalisation est extrêmement rapide sur internet», a ajouté le procureur de Paris. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Farid Ikken présenté devant un juge et mis en examen
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair