formats

FAFM: projection à Annaba de six courts métrages produits par le commissariat du festival

Publié le 24/03/2018, par dans Non classé.
FAFM: projection à Annaba de six courts métrages produits par le commissariat du festival

ANNABA – La cinémathèque d’Annaba a vécu au rythme d’une dynamique particulière à l’occasion de la projection des six courts métrages, réalisés par des jeunes cinéastes de la ville et produits par le commissariat du Festival d’Annaba du film méditerranéen (FAFM).

Baptisé « Annaba Cinéma », un public nombreux et enthousiaste a assisté vendredi à la projection de « Al Qalb Al nabith » (Le cœur battant), « Cara Costa », « Fraiza » (Fraise), « Layla Baydha » (Nuit blanche), « Kit’aâ mina dhalam » (Bout d’obscurité) et de « Nouara », réalisés par des jeunes formés dans les techniques de l’écriture et la mise en scène, et encadrés par des professeurs spécialistes en coordination avec le FAFM et le festival de Kelibia du cinéma des amateurs (Tunisie), a indiqué l’encadreur Samir Benyaâla.


Lire aussi: FAFM : Projection du film historique consacré au parcours de la cinémathèque d’Alger


D’une durée de 6 à 12 minutes, filmés à Annaba, les courts métrages traitent des phénomènes sociaux tels que l’émigration clandestine, la femme face aux contraintes de la société ainsi que de la drogue.

Au cours du débat, le réalisateur de Cara Costa, Zakaria Aliouet, a indiqué que son film traite du rôle de la famille, des parents particulièrement, dans la protection des enfants des fléaux sociaux.

« Al Qalb Al nabith » de Sabri Diah zoome sur la Coquette, ses sites et ses vestiges, et consacre la part du lion à la mosquée Abou Marouane Cherif et fait ressortir la dimension spirituelle et sociale de cet édifice de la vieille ville dans la vie des Annabis.


Lire aussi: Festival d’Annaba du film méditerranéen: le Tunisien Ridha Behi présente son film « Zahrat Halab »


Des cinéastes amateurs, des critiques de cinéma et des représentants des médias ont pris part à cette rencontre dont les débats ont été axés sur la maîtrise du volet technique dans la réalisation cinématographique et l’accompagnement des jeunes à travers la formation et l’échange avec les professionnels du domaine pour la développement des capacités créatives des jeunes cinéastes.

Les courts métrages « Fraiza » (Fraise) est signé par Saloua Lamis Messai, « Layla Baydha » (Nuit blanche) a été réalisé par le jeune Abderaouf Boumaiza, et « Kit’aâ mina dhalam » (Bout d’obscurité est signé Taher Boukef et « Nouara » par Mohamed Slougui.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé FAFM: projection à Annaba de six courts métrages produits par le commissariat du festival
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair