formats

Entre espoir, craintes et désillusion

Publié le 06/05/2017, par dans Non classé.

Les téléphones ne cessent de sonner. Au bout du fil, des cadres et des militants qui donnaient des infos sur le déroulement de l’opération de vote dans les différentes circonscriptions et dans des bureaux.
Au siège national, transformé, l’espace d’une journée, en cellule de suivi des élections, les va-et-vient sont incessants. Et les commentaires sur, notamment, cette forte abstention qui se dessinait dès les premières heures vont bon train. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a suivi, en temps réel, le déroulement du scrutin de ce 4 mai.

La direction du parti, à sa tête le président Mohcine Belabbas, ainsi que tous les candidats de la liste d’Alger étaient mobilisés pour recueillir les détails sur le vote au niveau des circonscriptions où le parti est présent. Téléphone et calepin à la main, Mazari Massiva, candidate et secrétaire nationale, recueille la moindre information. En contact direct avec les responsables au niveau des wilayas, elle note toutes les données que le parti balance sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

Le moindre dépassement est rendu public. Elle n’est pas la seule. Ouamar Saoudi, secrétaire national et cadre du parti, et Mohamed Khendak, ancien député et candidat, font également le même travail. Mohcine Belabbas alimentait, lui aussi, sa page Facebook par des informations concernant les dépassements signalés.

Le vote des militaires, la principale hantise

Si le taux de participation était un enjeu majeur, la principale hantise des responsables du RCD était le vote des militaires. L’inscription de cette catégorie « d’électeurs spécifiques» sur le fichier électoral dans des communes où ils ne résident pas a été dénoncée par cette formation. Et la crainte s’est confirmée. « Renfort de militaires pour le vote en faveur des partis de l’administration à Alger en violation de la loi électorale», dénonce Mohcine Belabbas en postant une vidéo « de jeune militaires en civil qui faisaient la chaîne au centre de vote El Djanina mixte réservé exclusivement au vote des militaires dans la commune de Mohammadia».

Il accompagne son post de la publication des dispositions de la loi électorale interdisant cette pratique, en particulier les articles 4, 9 et 10 de ce texte. « Les membres de l’ANP, de la Sûreté nationale, de la Protection civile, des fonctionnaires des Douanes nationales et des services pénitentiaires, qui ne remplissent pas les conditions fixées par l’article 4, peuvent demander leur inscription sur la liste électorale dans l’une des communes prévues à l’article 9», stipule l’article 10 de la loi électorale. Pour illustrer encore ce phénomène, Mohcine Belabbas publie aussi sur sa page Facebook un autre commentaire : « Le taux final de participation dans la commune de Mohammadia est de 18,26% avec 8524 votants avec une majorité écrasante de militaires.»

Les responsables du RCD, qui gardaient le sourire tout au long de la journée de jeudi, suivaient aussi avec beaucoup d’attention les événements qui se sont succédé dans les wilayas, notamment la fermeture des bureaux de vote à l’est de Bouira et la tentative de fraude en faveur des partis au pouvoir à Batna et Alger. A l’annonce, hier matin, des résultats provisoires du scrutin, le parti n’a obtenu que 9 sièges. Un score qui reste très loin de celui obtenu lors des législatives de 2007 (19 sièges). Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Entre espoir, craintes et désillusion
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair