formats

En bref…

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.

– Iles Habibas : l’association Barberousse impliquée dans la gestion

Une convention portant sur la cogestion des îles Habibas, la première au niveau national, a été signée mercredi à Oran entre le Commissariat national du littoral et l’association écologique Barberousse, a-t-on appris du directeur général du commissariat. En vertu de cette convention, l’association Barberousse est associée aux sorties programmées aux îles Habibas situées au large du littoral oranais et peut mobiliser ses adhérents, qui ont une expérience dans le domaine de la gestion des zones côtières, pour ces virées, a indiqué Omar Khaber.

Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre du parcours de gestion intégrée du littoral en Algérie, permettra également à des membres de l’association de bénéficier de formations qu’assure le CNL pour ses ingénieurs. L’objectif d’implication des associations intéressées par la protection de l’environnement, notamment marin, est de consacrer une culture environnementale chez le citoyen algérien, a-t-il soutenu, avant d’annoncer que le CNL envisage de signer des accords avec plusieurs universités des villes côtières en 2016.

– 7 contrebandiers arrêtés par l’ANP

Sept personnes ont été arrêtées mercredi par l’Armée nationale populaire (ANP) dans des wilayas de l’ouest du pays et ce, dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, un détachement de l’Armée nationale populaire et des éléments de la Gendarmerie nationale relevant des secteurs opérationnels de Tiaret, de Sidi Bel Abbès et de Tlemcen (2e RM), en coordination avec les éléments de la Sûreté nationale, ont arrêté, le 17 février 2016, 7 individus 2 véhicules touristiques», selon la même source. D’autre part, des détachements relevant des secteurs opérationnels de Biskra et d’El Oued (4e RM) « ont arrêté un individu à bord d’un véhicule touristique en possession de 250 cartouches pour fusils de chasse.

De même, une quantité de 4429 unités de différentes boissons a été saisie», ajoute-t-on. Dans le même contexte et au niveau des secteurs opérationnels de Tamanrasset et d’In Guezzam (6e RM), « 5 contrebandiers ont été appréhendés et 3 détecteurs de métaux, 1,5 tonne de denrées alimentaires et un véhicule tout-terrain ont été saisis», relève le MDN. Par ailleurs, des éléments de la Gendarmerie nationale relevant du secteur opérationnel de Skikda (5e RM) « ont saisi 30 kilogrammes de kif traité», a signalé la même source.

– L’ex-directeur du logement et des équipements publics de Tlemcen condamné

Le tribunal criminel de la cour de Tlemcen a prononcé, lors de sa session ordinaire, des peines de six mois de prison ferme à deux ans dont un an avec sursis à l’encontre de l’ex-directeur du logement et des équipements publics (DLEP) de la wilaya et deux des ses assistants pour « falsification», « dilapidation de deniers publics» et « passation frauduleuse de marchés», a-t-on appris hier du secrétariat du procureur général.

Selon l’acte de renvoi, l’affaire remonte à 2014 lorsqu’un entrepreneur privé a déposé une plainte à la sûreté de la wilaya de Tlemcen, dénonçant des dépassements dans l’octroi de marchés qui ne prenaient pas en considération les moins-disants. Il s’agissait d’un marché de revêtement en gypse et de pose de carrelage au Centre anticancer de Chetouane. Après enquête, l’ex-DLEP, le chef du bureau des équipements publics et celui du bureau de suivi ont été écroués, alors que le chef du bureau des études et un fonctionnaire de la DLEP ont été placés sous contrôle judiciaire.

– Démission du gouvernement : la Présidence dément

La démission du gouvernement n’est « pas à l’ordre du jour», aucune disposition de la Constitution révisée ne le prévoit, a indiqué hier une source autorisée de la présidence de la République. Contactée par l’APS au sujet de la « persistance des spéculations et commentaires» sur une démission du gouvernement, la même source affirme que « rien dans la Constitution révisée ne nécessite une démission du gouvernement, qui n’est donc pas à l’ordre du jour». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé En bref…
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair