formats

En bref…

Publié le 27/10/2016, par dans Non classé.

– Une nouvelle manière de recevoir les citoyens à la daïra de Boumerdès

Le respect de la dignité du citoyen semble être le dernier souci du chef de la daïra de Boumerdès. Chaque lundi, ce commis de l’Etat reçoit les personnes qui lui demandent audience, non pas individuellement, mais par groupe, a-t-on constaté sur place. Ses subalternes, dont certains se comportent en maîtres incontestés des lieux, font entrer une dizaine de personnes, avant d’inviter d’autres à attendre leur tour dans un couloir très exigu, debout en file indienne. Ce procédé est dénoncé vigoureusement par de nombreux citoyens.

« Où est l’Algérie d’El Izza ou El Karama (l’Algérie de la fierté et de la dignité) chère au président Bouteflika ? Le chef de daïra nous a reçus en groupe pour nous complexer. J’étais avec 6 autres personnes à l’intérieur. Mais avec cette méthode vexatoire, rares sont ceux qui ont pu lui exposer leurs problèmes. Il nous a mis dans une situation embarrassante. Personne n’était à l’aise.

Certains sont sortis sans dire un mot», témoigne un quadragénaire venu s’enquérir de la date d’attribution des 600 logements réalisés à Figuier. Notre interlocuteur souligne que l’audience s’est déroulée en présence de policiers qui faisaient des va-et-vient incessants dans les couloirs au point de penser qu’on était dans un centre pénitencier.

– Solidarité de la Radieuse à Béchar et Aïn Fakroun

Fidèle à ses traditions de solidarité et de soutien, la Radieuse, présidée par Chafi Kada, a fait le déplacement à la commune d’Ighli, située à 180 km du chef-lieu de wilaya, Béchar, et à la commune de Aïn Fakroun, dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, afin de rendre visite aux familles des enfants assassinés dernièrement dans ces deux localités.

C’est ainsi que la délégation de la Radieuse a présenté les condoléances d’usage ainsi que le soutien moral, sans oublier une aide financière à ces familles. Le père du regretté Yacine, Deriah Ahmed, de la commune d’Ighli (W. de Béchar), a remercié vivement la Radieuse pour ce geste : « Cette visite et ce soutien diminuent un peu de notre peine et de notre grande tristesse. Je tiens à la remercier, tout comme je remercie tous les citoyens de la wilaya et d’autres régions du pays, pour leurs messages de soutien.»

De son côté, Tlaker Salah, le père d’Amine, de Aïn Fakroun, a souligné : « Je souhaite, du fond du cœur que ces opérations de kidnapping, qui n’ont rien à voir avec les valeurs de la société algérienne, se terminent.» En marge de ces gestes de solidarité, la délégation de la Radieuse a rendu une autre visite de soutien, à Oran, à Amokrane Amhenet,père la petite Nihal assassinée l’été dernier.

– Randonnée de sensibilisation au dépistage du cancer du sein

A l’occasion d’Octobre rose, mois dédié à la lutte contre le cancer du sein, et de l’IDor 2016, anniversaire de la découverte des rayons X, la Sarim organise, sous le patronage du ministre de la Santé et en collaboration avec l’Association sportive des médecins du Grand-Alger (Asmga) et l’association sportive Bouchaoui Athlétic Club (Asbac) le 28 octobre une course randonnée de sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

Cette course de solidarité d’environ 5 km aura lieu au parc zoologique de Ben Aknoun (entrée Oued Romane) à 9h. La remise des tee shirts et casquettes se fera à partir de 8h. Cet événement est ouvert à tous (femmes, hommes, enfants, patients cancéreux, sportifs, champions et amateurs). Des patientes viendront témoigner lors d’une conviviale collation.

– L’Afghane aux yeux verts du National Geographic arrêtée au Pakistan

Une Afghane, rendue célèbre par un portrait d’elle paru en 1984 en couverture du magazine National Geographic a été arrêtée au Pakistan pour détention de faux papiers. La saisissante image de Sharbat Gula, avec ses grands yeux verts mis en valeur par son foulard rouge, avait été prise dans un camp de réfugiés afghans au Pakistan par le photographe américain Steve McCurry.

Elle a compté parmi les Unes les plus connues de l’histoire du magazine américain et avait propulsé l’adolescente au rang d’icône du peuple afghan, alors que le pays était sous occupation soviétique. Plus de trois décennies plus tard, Mme Gula a été arrêtée par les autorités pakistanaises pour « obtention de faux papiers d’identité», a déclaré Shahid Ilyas, un responsable de l’autorité de l’état civil, le Nadra (National Database Registration Authority).

Selon M. Ilyas, la FIA recherche également trois responsables du Nadra soupçonnés d’avoir délivré une carte d’identité nationale à Mme Gula et qui ont disparu depuis que la fraude a été révélée. En cas de condamnation, Mme Gula pourrait théoriquement écoper de 7 à 14 ans de prison et d’une amende de 3000 à 5000 dollars. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé En bref…
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair