formats

En bref…

Publié le 01/12/2015, par dans Non classé.

– Permis de conduire : Le certificat de capacité n’est plus exigé

Le certificat de capacité n’est plus exigé pour le renouvellement du permis de conduire, a indiqué dimanche le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Le certificat de capacité était auparavant exigé pour tout renouvellement du permis de conduire en cas de changement de résidence d’une wilaya à une autre. Dimanche, le ministère a indiqué que les citoyens âgés de 65 ans et plus pouvaient désormais renouveler leur permis de conduire pour une durée de cinq ans, alors qu’elle était de deux ans auparavant. Ces mesures entrent dans le cadre de la volonté des autorités de mettre fin aux lenteurs administratives en facilitant la délivrance des documents administratifs.

– Justice : 150 magistrats nommés

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), réuni hier à Alger, a approuvé la nomination de 150 magistrats et la titularisation de 133 autres, a indiqué cette instance judiciaire. Le CSM « a approuvé la nomination de 150 magistrats, conformément à l’article 3 du statut de la magistrature, de même qu’il a approuvé la titularisation de 133 magistrats et prorogé la période de probation d’une année pour deux magistrats, conformément à l’article 40 dudit statut», a précisé le Conseil dans un communiqué.

Le CSM a également désigné deux magistrats de la Cour suprême au sein du comité directeur dudit organe, et ce, « conformément à l’article 07 du décret présidentiel n°15-261 du 8 octobre fixant la composition, l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication». Le CSM a émis également un avis « favorable» pour « la mise en disponibilité de deux magistrats pour des raisons médicales et familiales» et entériné la fin de détachement d’un magistrat, a ajouté la même source.

– Apprentissage : Une loi en préparation

Un texte actuellement en préparation remplacera la loi du 27 juin 1981 relative à l’apprentissage, modifiée en 1990, en 2000 et en 2014, a affirmé hier à Batna un responsable central du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels. Mohamed Betache, directeur adjoint de l’apprentissage au ministère, a indiqué à l’APS que l’objectif est de se mettre au diapason des besoins de l’économie nationale. M. Betache a ajouté que 12 séminaires similaires avaient été déjà organisés dans la perspective de « moderniser le secteur de la formation professionnelle à travers l’apprentissage». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé En bref…
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair