formats

Elections législatives : l’Etat et les candidats moqués sur les réseaux sociaux

Publié le 11/04/2017, par dans Non classé.

La campagne pour les élections législatives bat son plein. Malgré le matraquage médiatique qu’ils subissent depuis des mois déjà, de nombreux Algériens demeurent sceptiques quant à l’utilité de ce scrutin. Sur les réseaux sociaux, les candidats en lice pour des sièges au Parlement sont souvent tournés en dérision.
Les hashtags #الحمله_الانتخابيه (campagne électorale) #سمع_صوتك (Fais entendre ta voix) utilisés au départ par les autorités, les partis politiques et des médias afin d’inciter les Algériens à aller voter le 4 mai prochain, ont été « détournés » par des twittos et des facebookeurs pour crier leur ras-le-bol et afficher le peu de crédit qu’ils accordent aux promesses faites par les candidats.

Sur Twitter, Mohamed Taher s’étonne : en Algérie, un Bac plus 5 vote pour un candidat ayant le niveau Bac -5 !

Tiaret News écrit : des animaux habitent des châteaux et des humains vivent sur les trottoirs.

Parlant de la fraude, la page Bechar News ( Facebook) explique que dans les pays démocratiques, le choix lors des élections revient au peuple, à Bechar c’est le wali qui décide comme si le peuple n’est pas apte à choisir.

Sous le hashtag  » Fais entendre ta voix, Walid publie la photo d’un panneau d’affichage des listes des candidats sur lequel est écrit : la patrie pour les riches, le patriotisme pour les pauvres.

Pour El Hadj Morouane la ampagne életorale n’est qu’une occasion et un moyen pour…  » bouffer.

De nombreux internautes ont préféré partager la photo de Makhlouf Elbombardi, personnage du fameux film  » carnaval fi dechra interprété par l’acteur Athman Ariouet. Elbombardi promet de  » transformer le pays en paradis. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Elections législatives : l’Etat et les candidats moqués sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair