formats

Elan de solidarité avec la famille Si Mohand à Tizi Ouzou

Publié le 07/08/2016, par dans Non classé.

La mort de Nihal continue d’attirer la foule vers la maison des grands-parents maternels de la défunte, à Aït Touddert, à une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, en signe de soutien en ces tristes circonstances.
Hier, le wali de Tizi Ouzou a fait le déplacement à Aït Ali, village encore sous le choc de cette triste nouvelle, afin d’exprimer sa solidarité et présenter ses condoléances ainsi que celles des autorités aux parents en deuil. L’occasion, pour lui, de rappeler que « l’enquête suit toujours son cours. L’Institut national de criminalistique et criminologie (INCC) de Bouchaoui se penche encore sur les indices récupérés sur la scène du drame afin de déterminer et reconstituer exactement les circonstances du crime», appelant au passage à l’implication de tout le monde afin de mettre un terme à ce fléau grandissant dont sont victimes les enfants.

Les parents de Nihal, affligés par la douloureuse disparition de leur fille de 4 ans, sont inconsolables. La maman n’a prononcé que quelques mots, réclamant le châtiment extrême pour le ou les auteurs de ce crime. « Il faut que mon enfant soit la dernière victime et cela ne s’accomplira qu’avec l’application de l’extrême châtiment à l’encontre des criminels, pas uniquement dans le cas de Nihal, mais aussi de tous les enfants ayant subi le même sort», a déclaré Karima Si Mohand.

Le wali, qui s’était exprimé sur la question peu avant sa rencontre avec les parents de Nihal, a lui aussi soutenu que « ce genre de crime mérite un châtiment extrême à l’égard du meurtrier», se disant personnellement « pour l’application de la peine de mort, pourvu que le coupable soit identifié». Mokrane Si Mohand, le père de Nihal, a confirmé que l’enterrement de sa fille aura lieu à Oran, ajoutant : « Nous attendons que le corps nous soit remis».

Le wali de Tizi Ouzou était accompagné lors de son déplacement à Aït Ali du chef de groupement territorial de la Gendarmerie nationale, du chef de la Sûreté ainsi que d’un représentant du secteur militaire de Tizi Ouzou et de quelques membres de l’exécutif de wilaya. L’APW de Tizi Ouzou a exprimé ce même élan de solidarité et a rendu public un communiqué à travers lequel les élus locaux expriment leur « soutien indéfectible et solidarité totale avec la famille Si Mohand en cette douloureuse circonstance». Dans le même document, l’assemblée de wilaya exige des autorités « de faire toute la lumière sur ce crime» et appelle la population à « plus de vigilance afin d’éviter que de tels drames se reproduisent».

Nihal, disparue le 21 juillet dernier alors qu’elle jouait devant le domicile de ses grands-parents maternels à Aït Ali, dans la daïra de Ouacifs, a finalement été retrouvée assassinée. Des indices découverts dix jours après la disparition ont confirmé le crime, suite à des analyses ADN. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Elan de solidarité avec la famille Si Mohand à Tizi Ouzou
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair