formats

Éducation : Mme Benghabrit appelle à la réalisation des objectifs de l’UNESCO

Publié le 24/12/2017, par dans Non classé.

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a appelé, samedi à Alger, à une « contribution efficace» dans la réalisation des objectifs de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).
Lors de la 2e réunion de l’assemblée générale (AG) de la Commission nationale de l’Unesco, Mme Benghabrit, en sa qualité de présidente de la commission, a souligné la nécessité pour cette dernière de « contribuer efficacement à la réalisation des objectifs de l’Unesco afin d’assurer une participation active de l’élite intellectuelle dans notre pays aux diverses activités tracées par l’organisation onusienne».

La concrétisation de ces objectifs, a-t-elle précisé « exige l’implication des experts de haut niveau en les appelant régulièrement à réfléchir sur les grandes mutations et en les incitant à participer aux différentes manifestations nationales en rapport avec les objectifs de l’Unesco».

La ministre a cité quelques activités qu’elle a qualifiées d' »importantes» et qui ont marqué le parcours de la commission nationale de l’Unesco en 2017, à l’instar de l’organisation de la 9e réunion du Réseau arabe du programme « L’homme et les réserves de biosphère» (ArabMAB), la rencontre nationale consacrée à l’installation de la coordination du réseau algérien des écoles associées à l`Unesco et autres activités de la commission.

La 2e AG de la Commission nationale de l’Unesco, qui se tient à huis clos, examine les plans d’activités des commissions techniques et de la commission nationale pour l’année 2018, ainsi que le projet de budget de la commission pour l’année 2018 et d’autres points relatifs au volet technique.

Officialisation de tamazight : « La promulgation d’une loi organique est urgente»

La jeunesse libre du RCD exige l’officialisation effective de la langue amazighe « qui ne peut être différée». Dans un communiqué rendu public à l’issue de sa session ordinaire, tenue jeudi dernier à Alger, le bureau de cette organisation réagit à la dernière mobilisation pour la généralisation de l’enseignement de la langue amazighe.

« Le bureau national de la jeunesse libre RCD est plus que jamais convaincu que l’officialisation effective de notre langue ancestrale ne peut être différée sans risque sur la cohésion nationale», lit-on dans ce document. Pour l’organisation des jeunes du RCD, la promulgation d’une loi organique qui « généralise l’enseignement de cette langue sur tout le territoire national et sa pleine intégration dans toute la vie sociale et politique du pays est une urgence».

« Il en est de même pour la mise en place de l’académie de tamazight, inscrite aussi dans la Constitution de 2016», ajoute la même source. Pour l’organisation, les louvoiements enregistrés pour l’installation de cette académie « démontrent à eux seuls l’absence d’une volonté politique pour concrétiser un article (article 4) arraché de haute lutte dans la Constitution et qui consacre enfin tamazight comme langue nationale et officielle».

Abordant la question du chômage, l’organisation estime que les dernières statistiques de l’ONS (un taux de chômage de 11,7%) « ne reflètent pas la réalité amère sur le terrain». « L’interdiction des recrutements dans la Fonction publique et le ralentissement économique ont jeté de larges couches de la population dans la détresse et un chômage de longue durée, en particulier pour les jeunes», précise-t-on dans ce document, en dénonçant la reconduction de la même politique gouvernementale dans le cadre de la loi de finances 2018. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Éducation : Mme Benghabrit appelle à la réalisation des objectifs de l’UNESCO
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair