formats

Eclairage public, les écoles primaires et les mosquées très énergivores

Publié le 05/06/2018, par dans Non classé.

Accueillie hier à l’émission « L’Invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la Radio algérienne, Nahla Dina Kheddache, chef de projet énergie renouvelable au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a précisé que la très lourde facture de consommation d’énergie s’est élevée à 27 milliards de dinars, en 2017, soit 5% du budget de fonctionnement des communes et 8% de la consommation nationale. L’intervenante explique que le poste « le plus énergivore est constitué par l’éclairage public, lequel représente 56% du total de la consommation d’énergie, suivi de l’exploitation des forages hydrauliques (11%), des mosquées et des écoles primaires». Elle relève que « 10 wilayas utilisent à elles seules 58% de la consommation totale des communes, citant celles d’Alger, Sétif, Mostaganem, Oran, Adrar, M’sila, El Oued, Béjaïa, Tlemcen et Biskra».

Une instruction a été adressée aux 48 wilayas pour réaliser 48 écoles pilotes, une école par wilaya, à titre d’expérimentation avec des énergies renouvelables, introduisant des kits solaires et chauffe-eau solaires. Parmi les wilayas visées, 14 qui sont sur la côte ont été instruites, dans le cadre de la préparation de la saison estivale, d’introduire des énergies renouvelables dans le plan d’aménagement des plages et camps de toile (lampadaires solaires, bornes de recharge d’électricité, fonctionnement des postes de garde et panneaux publicitaires). Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Eclairage public, les écoles primaires et les mosquées très énergivores
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair