formats

Échange d’expériences et sensibilisation

Publié le 27/03/2018, par dans Non classé.

La première édition du Salon international des systèmes de sécurité, protection de l’environnement et de l’anti-incendie (2SPRO) a été inaugurée hier au Centre international de conférences Abdelatif Rahal (CIC), à Alger.
Il se tiendra jusqu’au 29 mars. Ce Salon, qui accueillera une cinquantaine d’exposants, sera l’occasion pour les institutions publiques et/ou privées, les professionnels du secteur ainsi que les industriels d’échanger leurs expériences et savoir-faire sur les questions de la sécurité du personnel sur son lieu de travail, de la protection des biens et de l’environnement.

Samira Lebib, organisatrice du Salon et directrice de la Eurl MS PUB, a déclaré : « Pour sensibiliser et communiquer davantage sur les questions sécuritaires et sur la protection de l’environnement, le 2SPRO a fait appel à plusieurs spécialistes pour informer sur ce sujet.

Des conférences seront organisées et animées par des experts.» Le commandant Abdelkader Chergui, chef du bureau des risques naturels à la Protection civile, a animé une conférence sur la réduction des risques de catastrophes. Il a fait la distinction entre les risques courants (accidents de la route, accidents domestiques, feux d’appartements) et les risques particuliers d’origine naturelle ou technologique. La catastrophe est définie en fonction « des effets négatifs sur la population, les biens et l’environnement et qui dépasse les capacités de réponse de la collectivité».

La différence entre le risque et le risque majeur est « l’intensité et la fréquence». En Algérie, les problèmes d’installation électrique sont à l’origine de 90% des incendies qui se déclarent chaque année. Lorsque l’on s’intéresse aux origines précises des incendies d’origine électrique, un certain nombre de facteurs reviennent de façon récurrente. Tout d’abord, sont souvent en cause les câbles anciens, usés, mal rafistolés. On retrouve ensuite les problèmes liés à une mauvaise mise à terre et ceux relatifs à des câbles d’alimentation tordus, écrasés ou mis sous les tapis. Une maintenance inadaptée ou un mauvais entretien des installations électriques peuvent aussi être à la source du problème. Les multiprises et les rallonges sont également un facteur fréquent d’incendie électrique.

Il a aussi fait référence à loi n°04-20 du 25 décembre 2004, relative à la prévention des risques majeurs et à la gestion des catastrophes dans le cadre du développement durable. Constituent des risques majeurs pris en charge par des dispositifs de prévention de risques majeurs, les risques suivants : les séismes et les risques géologiques, les inondations, les risques climatiques, les feux de forêt, les risques industriels et énergétiques, les risques radiologiques et nucléaires, les risques portant sur la santé humaine, les risques portant sur la santé animale et végétale, les pollutions atmosphériques, telluriques, marines ou hydriques et les catastrophes dues à des regroupements humains importants.

On note généralement, dans la gestion des risques, une absence de politique réelle de prévention au niveau des responsables d’entreprise. Les activités pétrolières et gazières en Algérie présentent 80% des risques majeurs (incendies, explosions et risques toxiques) et plus de la moitié des unités industrielles sont implantées dans les grandes agglomérations (Alger, Béjaïa, Arzew, Annaba, Blida et Skikda). Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Échange d’expériences et sensibilisation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair