formats

e-paiement : les banques ne sont pas prêtes !

Publié le 11/10/2016, par dans Non classé.

Les banques n’ont pas encore finalisé tous les détails techniques nécessaires à la mise en œuvre du paiement en ligne (e-paiement), a reconnu, aujourd’hui mardi à Alger, le ministre délégué chargé du Développement de l’économie numérique, Mouatassem Boudiaf.
 » L’Abef (association des banques) devra se réunir dimanche prochain avant d’adresser des courriers aux banques concernées », a déclaré Mouatassem Boudiaf au forum du quotidien El Moudjahid. Selon lui, les banques ont été retardées par les procédures administratives inhérentes surtout à la délivrance des mots de passes. Il a affirmé que sur un total de 1,5 millions de cartes CIB, les banques ont remis 500 000 mots de passe.

Mouatassem Boudiaf a expliqué, par ailleurs, que le e-paiement en Algérie restera au stade de paiement en ligne des factures jusqu’à la promulgation de la nouvelle loi sur le commerce. Ce projet de loi  » devrait être présenté d’ici la fin de l’année » avant de passer, devant le Parlement pour adoption. L’achat et la vente des produits en ligne a besoin d’un encadrement juridique pour régler les litiges commerciaux, a-t-il ajouté.

Toutefois le paiement via les TPE (terminaux à paiement électronique) au niveau des commerces peut être lancé car là,  » la transaction se fait face-à-face entre le commerçant et l’acheteur ». Selon lui, 450 commerces (bijouteries, boucheries…) disposent actuellement de TPE.

Algérie poste a besoin de temps

Ce nouveau mode de paiement de facture, via le cyberespace, concerne pour l’instant, les trois opérateur de la téléphonie mobile, Seaal, Algérie télécom, Air Algérie et la compagnie d’assurances Amana. Les banques sectionnées pour lancer l’opération sont six banques publiques (BADR, BDL, BNA, CPA, BEA, CNEP) et cinq autres privées (Natixis Algérie, Société Générale Algérie, Gulf Bank Algérie, Trust Bank Algérie et Al Baraka). L’opération sera élargie à partir de l’année prochaine au paiement des impôts et des factures de gaz et d’électricité.

Les clients d’Algérie poste, environ 7 millions, doivent encore attendre pour pouvoir payer leurs factures à distance, car leurs cartes sont configurées uniquement pour les opérations de retrait.  » Algérie poste a besoin d’un peu temps » pour doter ses clients de cartes mixtes (retrait et paiement), a expliqué le même responsable.

Parlant des inquiétudes relatives à la fraude, Mouatassem Boudiaf a invité les porteurs de cartes CIB à s’initier au paiement des factures à distance en commençant par des petites transactions.  » la Banque d’Algérie veille sur les normes de sécurité », a-t-il rassuré.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé e-paiement : les banques ne sont pas prêtes !
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair