formats

Droits des enfants : Le réseau Nada lance le projet «foyer du cœur»

Publié le 28/06/2017, par dans Non classé.

Selon le président de ce réseau, Abderrahmane Arar, le centre est désormais une nécessité pour accueillir ces milliers d’enfants qui ont besoin d’assistance psychologique.
Même s’il en existe quelques-uns, tels que les villages SOS ou autres, le réseau de protection de l’enfance Nada aspire aujourd’hui à créer un centre d’accueil pour les enfants en difficulté. Sous le nom « foyer du cœur», le concept de ce centre est assez nouveau. Selon Abderrahmane Arar, président du réseau NADA, ce centre est désormais une nécessité pour accueillir ces milliers d’enfants qui ont besoin d’assistance psychologique. « C’est un lieu où toutes ces petites personnes pourront venir soit pour la journée ou plus, explique-t-il.

Les enfants âgés entre 5 et 18 ans en danger moral ou physique seront les hôtes de ce centre qui leur dispensera ainsi qu’à leur famille accueil et assistance.» D’une capacité de 200 enfants, le foyer du cœur offre un service d’accueil du jour et un autre temporaire qui ne dépassera pas les 30 jours. Il sert également de lieu pour la réception d’enfants qui y seront placés sur instruction de la justice.

Le projet sera réalisé au cœur de la forêt de Bouchaoui, à l’ouest de la capitale sur un terrain de près de 3 ha concédés au profit du réseau par le ministère de l’Agriculture. Parce qu’il coûtera pas moins de 200 millions de dinars, une large campagne de sensibilisation des partenaires économiques a été lancée ce jeudi.

Elle a commencé par une soirée à l’hôtel El Djazair, à laquelle plusieurs entreprises et personnalités ont pris part. « Nous avons été très heureux de recevoir pas moins de 350 entreprises lors de cette soirée. Nous avons encore été plus heureux lorsque nous avons constaté l’enthousiasme de ces partenaires économiques quant à ce projet», déclare M. Arar avant d’annoncer que plusieurs accords de partenariat seront signés dans les prochains jours qui suivront l’Aïd El Fitr.

Le foyer du cœur n’est pas seulement un lieu d’accueil ou d’hébergement. C’est un espace qui abritera une ferme pédagogique ainsi que des espaces de jeux, de détente et de loisirs. Des activités culturelles, à savoir des cours de musique et de théâtre, et sportives y seront dispensées. « En plus de cela, nous voulons que le foyer du cœur soit le lieu où les enfants peuvent être en contact avec la nature et la forêt tout en restant en sécurité.

Réduire les heures que passent les enfants dans la rue en leur offrant un espace sécurisé qui leur permet une prise en charge psycho-affective et une vie sociale dynamique. Nous aspirons également, à travers ce lieu, à sensibiliser l’opinion publique quant aux droits des enfants, mieux comprendre et traiter les besoins réels de ces petits et surtout leur rendre leur dignité en tant qu’une personne à part entière en leur donnant l’occasion d’avoir un rôle, un but, une responsabilité et surtout tout le soutien moral dont ils ont besoin.

Nous voulons également que nos petits hôtes ainsi que leurs familles en difficulté soient dans lieu sûr, loin de tout danger et lutter contre l’exploitation des enfants en leur informant de leurs droits et la manière de les exercer», conclut M. Arar. Et d’informer que ce centre jouera un rôle important dans l’aide des enfants à se procurer les documents administratifs, tels que les actes de naissance, la carte d’identité nationale et autres. Avec la participation de tous les partenaires politiques et économiques, le projet devrait démarrer en 2018.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Droits des enfants : Le réseau Nada lance le projet «foyer du cœur»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair