formats

Droits de l’Homme : des experts de l’Onu empêchés d’entrer en Algérie

Publié le 24/02/2016, par dans Non classé.

Amnesty international a rendu public, aujourd’hui mercredi, son rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme dans le monde. Le chapitre consacré à l’Algérie regorge d’atteintes aux libertés.
Les autorités algériennes  » ont persisté dans leur refus d’autoriser l’accès au pays à des organes et experts des Nations unies dans le domaine des droits humains », a indiqué Amnesty dans ce rapport.

Les experts et les organes touchés par ces restrictions, refus de visa notamment, sont  » ceux chargés de la torture, de la lutte contre le terrorisme, des disparitions forcées et de la liberté d’association ».

L’Ong a rappelé que  » les responsables d’actes de torture et d’autres atteintes graves aux droits humains perpétrés durant les années 1990 ont continué d’échapper à la justice ».

En somme,  » Les autorités ont restreint la liberté d’expression, d’association et de réunion. Des manifestants pacifiques, des militants et des journalistes ont été arrêtés, poursuivis et emprisonnés ». Amnesty a cité, entre autres, les cas de Hassane Bouras, journaliste et responsable de Laddh à El Bayadh et Belkacem Khencha, défenseur des droits des chômeurs. Ces deux militants ont été libérés récemment.

L’Ong a dénoncé l’usage de la force contre les manifestants et a abordé le cas de Kamaleddine Fekhar et ses camarades qui militent pour l’autonomie du M’zab. Ces activistes arrêtés en juillet 2015, se trouvent à ce jour derrière les barreaux.

Consulter le rapport 2015/16 sur la situation des droits humains dans le monde

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Droits de l’Homme : des experts de l’Onu empêchés d’entrer en Algérie
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair