formats

Dopage : Le phénomène qui a ébranlé le sport national en 2015

Publié le 27/12/2015, par dans Non classé.

Le sport national n’a pas connu que des exploits et des performances en cette année 2015. Celle-ci a été ternie par le phénomène du dopage qui touche désormais plusieurs disciplines.
Le premier cas enregistré cette année a été celui du lutteur Abdelkrim Ouakali, contrôlé positif lors du championnat national, en février. L’athlète algérien a été contrôlé positif à une substance interdite (le furosémide), mais son cas n’a pas été médiatisé. Un mois plus tard, le scandale est tombé tel un couperet : le cycliste Hicham Chaâbane est contrôlé positif à deux substances interdites, lors du Tour d’Algérie de cyclisme : l’érythropoïétine (EPO) et la méthylprédnisolone (glucocorticoïde) ; il a été dépossédé de son titre de vainqueur du Tour.

Ce fut la tache noire de ce Tour, réussi par les organisateurs. Telle une onde de choc, le phénomène s’est propagé à d’autres disciplines, notamment le football où plusieurs joueurs ont été signalés, notamment le meneur de jeu de l’USM Alger, Youcef Belaïli, contrôlé positif a une substance interdite lors du match de la Ligue des champions d’Afrique face au MC El Eulma, au mois d’août dernier. Le joueur a été doublement sanctionné par la CAF et la FAF et interdit de toute compétition pendant huit ans. Son équipe, l’USMA, se retrouvait orpheline de son prodige, mais a réussi à atteindre la finale qu’elle a perdue face au TP Mazembe.

Un autre sportif a été également contrôlé positif à une substance interdite. Il s’agit du joueur du RC Arbaâ, Rafik Boussaïd, lequel a été suspendu quatre ans selon les règlements de la FIFA. Le joueur a déclaré avoir pris cette substance sur autorisation du médecin pour soigner une angine aiguë. Pour sa part, Naoufel Ghassiri (JSM Skikda) a été signalé et risque la même suspension. Tout comme d’autres, attrapés récemment, évoluant dans les divisions inférieures. C’est dire que le phénomène du dopage n’est pas uniquement propre au football professionnel qui exige plus d’efforts physiques.

Le phénomène a pris de l’ampleur, ce qui a fait réagir les instances footballistiques et le MJS qui ont lancé une compagne de sensibilisation pour éradiquer ce fléau nuisible à la santé des athlètes et à l’image du sport national. A travers le dernier décret ministériel 13-05 sur le sport, des lois ont été promulguées pour combattre ce fléau et punir sévèrement les auteurs à l’origine du dopage dans le sport national. La FIFA et le CIO ont également publié récemment une note pour sensibiliser les sportifs sur les dangers du dopage. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Dopage : Le phénomène qui a ébranlé le sport national en 2015
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair