formats

Développement de la recherche clinique en oncologie : Six centres anticancer au cœur d’une expertise

Publié le 10/11/2017, par dans Non classé.

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a dressé en ce début de semaine, à l’occasion de la signature d’une convention avec le groupe Pharmaceutique Astra Zeneca, un état des lieux des centres de recherche en oncologie, et ce, dans le cadre du Plan cancer I (2015-2019).
La recherche clinique sur les cancers constitue un axe majeur du plan et plusieurs acteurs sont associés a ce projet et chacun d’entre eux y joue un rôle prédéfini. Ainsi, Astra Zeneca Algérie se présente comme le principal promoteur du projet. La Société algérienne d’oncologie médicale (SAOM) y apporte un soutien académique et scientifique et Clinica Group se charge de la mise en place opérationnelle, en collaboration avec les centres hospitaliers, tandis qu’Unicancer sert d’un support technique apportant aussi une collaboration dans la recherche à travers son réseau international. D’une durée de 9 mois, ce programme portera sur un état des lieux de 6 centres anticancer algériens, à savoir : Centre Pierre et Marie Curie (Alger), CHU Tizi Ouzou, CAC d’Oran, CAC de Batna, CAC de Tlemcen et CAC de Annaba. Sur la base des résultats de ces évaluations et expertises, un plan de développement desdits centres anticancer sera mis en œuvre sur le terrain. A terme, le travail d’évaluation et d’amélioration des prestations des CAC leur permettra une intégration progressive au réseau d’Unicancer. Ce qui conduira normalement au développement d’études cliniques en Algérie au profit des patients algériens et par conséquent l’accès des Algériens, atteints de cancer, aux traitements innovants et aux dernières recherches.

Le cancer est un problème de santé publique dont la progression est continue. Les cancers des poumons, du colon, de la prostate et de la vessie sont les plus répandus chez les hommes en Algérie. Chez les femmes, les cancers du sein et du col de l’utérus sont les plus répandus. Selon le directeur général des services de santé et de la réforme hospitalière, le cancer est toujours l’une des premières causes de mortalité dans le monde. Le vieillissement de la population, les facteurs environnementaux, les changements d’habitudes alimentaires et des modes de vie concourent à accroître ce risque. La priorité de la tutelle dans la lutte contre les cancers s’articule, explique ce responsable, autour de la promotion de la recherche clinique en oncologie. « Ce type de projet permet d’identifier au mieux la prise en charge adéquate de nos concitoyens souffrant de cancer et l’Algérie pourrait jouer un rôle important en participant aux programmes de recherche internationaux.» Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Développement de la recherche clinique en oncologie : Six centres anticancer au cœur d’une expertise
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair